Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 13:52

Configuration assise pour tout le monde ce soir au théâtre des Chalands.

Au programme, deux inconnues Duo Mong et Karimouche et pour l'interplateau, à l'extérieur un duo humoriste et mime , sans nom.

Cette soirée sera sous le signe de l'humour et du rire , c'est une bonne façon de clore la semaine avant un week end qui sera ensoleillé.

Möng

Duo formé par

*  Lily Noroozi à l'accordéon , daf (tambour sur cadre pour accompagner la musique iranienne) et chant 

* Isao Bredel (vielle à archer suédoise et chant ).

Elles s'appelent Möng, du nom d'un peuple montagnard et nomade , aux confins de la Chine et du Viet Nam, Elles parlent un langage imaginaire, le lisao, qui ne sert qu'à véhiculer leurs émotions pour qu'elles nous touchent ,et c'est réussi.

Leur musique est un pèle mèle de musique moyenne-ageuse, traditionnelle , orientale , tribale, et même électronique .

C'est onirique, féerique, fantastique .

Le public adhère , se laisse complètement porter par ce monde imaginaire qui nous emmène loin de tout.

Autour de moi, j'entend "c'est beau"....

Elles vendent leur album à la sortie et proposent de les rejoindre pour discuter avec elles.

.

"Finnen" est le premier album autoproduit de Möng Project.

Le duo s'est entouré de musiciens pour créer un album aux sonorités ethniques variées. Les titres, longs et évolutifs, laissant la place à chaque instrument autant qu'aux voix, invitent à un voyage intemporel et apatride.

Soirées du Caméléon : vendrediSoirées du Caméléon : vendredi
Soirées du Caméléon : vendredi
Soirées du Caméléon : vendrediSoirées du Caméléon : vendredi

Karimouche

"Je m'appelle Carima et je chante des chansons françaises." Karimouche, de son nom de scène, le crie haut et fort : "On pense que comme je suis une Berbère du Maroc, je dois chanter du R'n'B ou du hip-hop. Non. Je suis aussi française et c'est tout naturellement que je chante des chansons françaises." Mère de famille, cette trentenaire au caractère bien trempé revendique le mélange. Pas si évident en ces temps où le débat sur l'identité nationale fait polémique... Et c'est dans la musique qu'elle fait passer ce message, en chantant du Jacques Brel sur du hip-hop. Ses influences : Björk, Oxmo Puccino, Herbie Hancock, mais aussi Léo Ferré... un véritable choc culturel.

Elle nous aura bien fait rire avec ses textes crus, plein de terroir , peut être charentais, en tout cas bien français.

Et elle ne chome pas non plus, danse , saut tout est de la dynamite. Ses trois musiciens ont l'air de bien s'amuser aussi. Un classique (Jean Pierre Caporossi) au clavier, un autre à la guitare et un bizarre (Kosh ) à la beatbox . C'est l'art d'imiter toutes sortes de son rien qu'avec sa bouche, sans instrument autre. Le rendu est exceptionnel.

Le p'tit Kawa, Atmosphère, Ché pas c'ke j'veux et d'autres morceaux font partie de son premier album . Un deuxième est en préparation pour cet automne ."Emballage d'origine" .

Une déjantée qui a des tas de choses à dire ...qui  a du rythme, de la malice .

A voir et à entendre et barrer le mot déprime de son vocabulaire.

Soirées du Caméléon : vendredi
Soirées du Caméléon : vendredi
Soirées du Caméléon : vendredi
Soirées du Caméléon : vendredi

Partager cet article

Repost 0

commentaires