Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 08:16

CLEVELAND

Environ 12500 habitants , c'est une ville universitaire reconnu, traversé par la HWY 61.

Autour de Cleveland, plusieurs sites sont à visiter.

Dockery Farm ou « lieu de naissance du blues « . Dockery Farm est une plantation établie depuis 1885, à environ deux heures de Memphis par William Alfred « Will » Dockery. C’est dans cette exploitation, la plus grande d’Amérique à l’époque que travaillaient plusieurs afro américains et musiciens guitaristes. Charlie Patton , arrivé avec ses parents apprit la musique auprès de Henry Sloan. Pendant les années suivantes , il continuera de jouer avec Sloan, Willie Brown, Son House, Tommy Johnson

La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELANDLa route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND

Nous reprenons notre route pour la Sunny Side Road après un court arrêt à Ruleville, pour le marker de Jimmy Rogers. Chanteur, guitariste et harmoniciste de blues, il a fait partie du band de Muddy Waters dans les années 50.

Perdu au bout du monde , nous arrivons au village de Money, désert, inhabité, fantomatique. Quelques maisons en bois, bringuebalantes sont là .

Un peu plus loin, caché dans un champ de maïs, l’église de Little Zion finit par se découvrir. Toute blanche, loin de la route, elle est accompagnée d’un petit cimetière où de trouve la tombe de Robert Johnson.

Né le 8 mai 1911 à Hazlehurst, Mississippi, et mort le 16 août 1938 à Greenwood, Mississippi, est un guitariste et chanteur de blues américain. Robert rencontre le guitariste de blues Son House qui le ridiculise et lui conseille d'abandonner la guitare pour se consacrer à l'harmonica. Vexé, Robert quitte Robinsonville pour revenir à sa ville natale Hazlehurst, où il espère retrouver la trace de son véritable père. A Hazlehurst, Robert est pris en mains par le bluesman Ike Zinnerman qui devient son mentor. Robert retourne finalement à Robinsonville deux ans après l'avoir quitté. Son House est émerveillé par les progrès réalisés par le guitariste, il avoue même être maintenant dépassé.

De ces progrès stupéfiants va naître la légende du pacte avec le diable, à une époque où le vaudou est encore très vivace dans la communauté noire du Mississippi.

Bien qu'il ait commencé à enregistrer des disques deux ans seulement avant sa mort, Robert Johnson est devenu une légende et une grande source d'inspiration pour des artistes comme Jimi Hendrix, Jimmy Page, Bob Dylan, Brian Jones, Keith Richards ou encore Eric Clapton. Il mourra empoisonné par un mari jaloux.

Arnaud Fradin est un « fan » de Robert Johnson. C’est avec beaucoup d’émotion qu’il prendra sa guitare pour un morceau du répertoire de Robert Johnson, devant sa tombe. Il a donné à son groupe le nom d’une des chansons de Robert Johnson « Malted Milk ».

La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELANDLa route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELANDLa route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND

Après un diner en compagnie de Rolando, directeur du Delta Center pour la culture et l’enseignement et également directeur du Département National Heritage du delta du Mississipi à l’Université du Mississipi et aussi en présence d’un très jeune guitariste et chanteur de blues, accompagné par sa mère, nous avons notre premier concert de la soirée.

Christone Kingfish nous interprètera quelques morceaux de son répertoire.

Ensuite nous avons rendez vous dans un lieu mythique du blues, perdu au bout d’un chemin à travers champ, le Po Monkey’s. Ce lieu, un Shack était un lieu de retrouvailles des musiciens, travailleurs des plantations. Ces hommes très pauvres se racontaient leur vie difficile avec leur musique .Certains sont devenus des chanteurs de blues connus. C’est une cabane en bois perchée au bout d’un petit escalier. On pénètre dans une petite salle éclairée en rouge, le plafond est envahi de singes en peluche. Nous sommes attendus. Bien que ce soit le jour de fermeture, Rolando, nous a fait ouvrir les portes, a invité des musiciens et nous a prévu un petit concert très intime.

Nous y trouverons Pat Thomas et sa guitare. Un peu plus tard, c’est Anthony Sherrod . Kathy ira le rejoindre pour « le blues is all right ».

La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELANDLa route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELANDLa route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELANDLa route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - CLEVELAND

Partager cet article

Repost 0

commentaires