Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 12:45

A la chasse aux markers et autres indices parsemés sur la route du blues.

Vance et Johnny Lee Hooker. Né en 1917 à Clarksdale, John Lee Hooker est le dernier d'une famille pauvre de onze enfants. Durant sa prime enfance, il n'est exposé à la musique que sous la forme de chants religieux tels que le gospel, seule forme musicale que son père, pasteur, autorise à sa famille. Il ne se familiarise avec le blues qu'après la séparation de ses parents en 1921 et le remariage de sa mère avec Willie Moore, ouvrier agricole et bluesman à ses heures, qui lui apprend des rudiments de guitare. Toute sa vie, John Lee Hooker rendra hommage à son beau-père, qu'il considère à l'origine de son style très personnel..En 1943, il part pour Detroit, la ville de l'automobile. Il cherche des engagements dans les bars. En 1948, il enregistre son premier album. Les temps sont durs à cette époque, les bluesmen noirs sont délaissés pour des airs plus dansant, le Rythm & Blues et la ségrégation raciale ferme le blues noirs au blancs.Il faudra attendre les années 50 pour que le blues ré- émerge avec des musiciens comme Clapton, les Rolling Stones , John Mayall .... John Lee Hooker acquiert la célébrité dans le monde entier, aux côtés d'autres grands musiciens fraîchement redécouverts comme Muddy Waters ou Howlin' Wolf. Il enregistre avec certains groupes de blues électrique tels que Canned Heat et démarre une carrière internationale fructueuse qui durera jusqu'à sa mort.

Tutwiler et la fresque du chemin de fer avec le plan rudimentaire de la tombe de Aleck Ford Miller . Fils illégitime de Millie Ford, qui le prénomme Aleck, il est élevé par son beau-père, un certain Miller, dont il prendra le nom. Son surnom de « Rice » provient du travail régulier qu'il effectue un temps dans les rizières à la frontière de la Louisiane et du Mississippi. Quoi qu'il en soit, Aleck Ford, ou Rice Miller, préfère aux travaux agricoles la vie de musicien itinérant. Il apprend l'harmonica et la guitare et vagabonde dans les années 1920 dans tout le Sud, où il gagne sa vie en jouant le blues et en racontant des histoires, soit seul soit encore en compagnie d'autres bluesmen comme Robert Leroy Johnson, Robert Jr. Lockwood, Elmore James, Robert Nighthawk ou Howlin' Wolf. Lorsqu'à partir de 1937 John Lee « Sonny Boy » Williamson engrange succès sur succès avec ses disques pour la firme Bluebird, Rice Miller usurpe son identité, se faisant ainsi mieux payer dans les bars locaux. Grâce à ce subterfuge, il réussit à devenir l'animateur régulier d'un programme radiophonique . L'emission le rend très célèbre .Le vrai Sonny Boy tentera en vain de récupérer son identité. En vain.. Le pénitencier de Parchman. C'est avant tout une immense ferme cotonnière de 7000 mille hectares, entourée de barbelés. Comme le pénitencier devait coûter le moins possible au contribuable, le principal souci du directeur était donc de faire le plus de profit possible. Les détenus, main d’œuvre corvéable à merci, devaient travailler de "t'y vois un peu" à "t'y vois plus rien", et, si ils voulaient échapper au brimades des gardiens, couper le coton à l'allure de l'homme qui marche ! C'était un monde de terreur où seuls les plus forts et les plus malins pouvaient survivre.

Le pénitencier de Parchman. C'est avant tout une immense ferme cotonnière de 7000 mille hectares, entourée de barbelés. Comme le pénitencier devait coûter le moins possible au contribuable, le principal souci du directeur était donc de faire le plus de profit possible. Les détenus, main d’œuvre corvéable à merci, devaient travailler de "t'y vois un peu" à "t'y vois plus rien", et, si ils voulaient échapper au brimades des gardiens, couper le coton à l'allure de l'homme qui marche ! C'était un monde de terreur où seuls les plus forts et les plus malins pouvaient survivre.

A Drew, le marker de " Staple Singers"

The Staple Singers est un groupe de musique gospel, R&B et soul formé par Roebuck « Pops » Staples , le père, et ses enfants Cleotha , Pervis , Yvonne et Mavis . Actif de 1948 à 1994, ce groupe rencontra du succès dans les années 1970 avec des morceaux comme I'll Take You There, Respect Yourself, The Weight ou Let's Do It Again.

La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND
La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND La route du blues - de Chicago à New Orleans  - De TUPELO à CLEVELAND

Partager cet article

Repost 0

commentaires