Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 08:09

C'est la dernière étape du voyage.

LOUISIANE

Arrivée en fin d'après midi à New Orleans qui nous laisse juste le temps de voir le soleil se coucher sur le Mississipi .

Les rues du quartier français sont très animées, envahies par les touristes, les américains d'ailleurs venus faire la fête, les zombies, fantômes en tout genre, vampires....c'est Halloween dans quelques jours . Les balcons sont décorés, les toiles d'araignées tombent , de quoi avoir vraiment peur .

Au détours d'une rue, un fanfare passe. Un peu plus loin, une autre fanfare accompagne un mariage noir, luxueux.

Quelques musiciens jouent sur les trottoirs, entre deux voyants, prestidigitateurs. Il y a des boutiques à touristes partout, pas grand chose à voir avec la rusticité de Bentonia.

Le pompon sera à Bourdon Street avec ses colliers qui tombent des balcons pour les filles qui découvriront leur poitrine, ses bars branchés, la musique à gogo qui générera une cacophonie, les filles au très petite tenue et son odeur de friture qui embaume toute la rue.

En tout cas, il n'y a plus de blues, ici c'est le jazz qui domine.

La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .
La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .

Demain , nous avons rendez vous avec ....le gospel.

Et oui, c'est dimanche .

Cette fois ci, c'est Kathy qui nous a concocter ce rendez vous à l'Eglise Second True Love Baptist Church avec Graig Adams. Ils doivent chanter ensemble pendant l'office .L'accueil est merveilleux, café et petits gâteaux nous attendent .

Pourtant ici, l'argent ne transpire pas. On peut encore voir les traces laisser par l'ouragan Katrina qui en 2005 a tué presque 2000 personnes. Certains secteurs de La Nouvelle-Orléans sont retrouvés jusqu’à 6 mètres sous le niveau de la mer.

La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .
La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .

L'après midi, impossible de le rater, la visite du bayou est à faire. Nous partons donc sur un bateau à fond plat pour voir les alligators, vedettes des lieux. Mais ils ne sont pas les seuls habitants de lieux . Cette étendue d'eau formée par les anciens bras et méandres du Mississippi qui s'étendent sur tout le sud de l'État louisianais, formant un réseau navigable de milliers de kilomètres. Le bayou est un milieu d'eau douce où plusieurs espèces viennent se nourrir : les crevettes, les écrevisses, les lamantins, les dauphins, les alligators [3]. Les bayous sont généralement infestés de moustiques et d'autres insectes volants. Des oiseaux vivent autour des bayous, tels que l'aigrette, le héron, le pygargue à tête blanche, la buse à queue rousse et le carouge à épaulettes. Nous ne rencontrerons que des hérons et des alligators, bien sur.

La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .
La route du blues - New Orleans .

la plantation Laura

Le terme "plantation" désigne la propriété et ses cultures, mais aussi l’habitation principale située sur celle-ci. Les plantations se sont installées le long du Mississippi car la proximité du fleuve permettait l’irrigation des cultures ainsi que le transport des marchandises et des hommes. Le coton et la canne furent les deux principales cultures développées le long du fleuve. Beaucoup firent fortune et de vastes et luxueuses demeures furent construites. Mais la guerre civile, l’émancipation des esclaves qui suivit et la découverte de nouveaux textiles entraînant la baisse de la demande en coton causèrent le déclin des plantations qui disparurent petit à petit. Certaines continuèrent d’être habitées par les descendants des premiers planteurs, d’autres furent laissées à l’abandon à la fin du dix-neuvième siècle. Des 350 maisons de plantations qui existaient entre la Nouvelle-Orléans et Baton Rouge, il n’en reste aujourd'hui plus que 8 situées sur les deux rives du fleuve.

La plantation Laura est créole, c'est à dire francophone

La plantation Laura fut construite en 1805 par un français originaire de Caen qui s’est battu pendant la révolution américaine aux côtés de Washington et Lafayette : Guillaume Duparc. Mais l'histoire de la plantation Laura, c’est principalement l’histoire de 4 femmes, la première étant Nanette Prudhomme (la femme de Guillaume Duparc, l’arrière grand-père de Laura). Elle dirigea la plantation pendant 21 ans. Elle laissa ensuite les rênes à sa fille Elisabeth qu’elle estimait plus capable que ses fils de diriger la plantation. Elisabeth fit de la plantation le important réseau de distribution de vins français en Louisiane. Elle avait épousé Raymond Locoul, un riche français, propriétaire d’un château et producteur de vins de Bordeaux. Plus tard, elle partagea la plantation entre ses 2 enfants, Emile et Aimée, mais cette situation donna lieu à de fréquentes querelles. C’est Emile qui nommera la plantation du nom de sa fille préférée, Laura. Celle-ci dirigera la plantation pendant de nombreuses années, avant de tourner le dos à son passé de créole et d'adopter un nouveau mode de vie plus à l’américaine.

Laura a raconté toute l'histoire de la vie à la plantation dans un livre, disponible à la vente et écrit en français.

Elle a été restaurée en quasi totalité et a donc retrouvée ses couleurs d'origine.

La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .
La route du blues - New Orleans .La route du blues - New Orleans .

Il est maintenant temps de faire nos valises.

Le voyage est fini, presque fini.

Une dernière soirée dîner musical est prévue. Graig Adams viendra nous y rejoindre en chantant. Kathy se joindra à lui.

Je tenais aussi à remercier Robert et Gisèle Mauries de nous avoir planifier et organiser ce voyage, pris tous ces rendez vous privilégiés avec des personnalités du blues, avec des artistes représentant les tendances de ce genre musical et surtout d'avoir toujours garder le sourire.

Vive le blues....et son esprit de partage .

Partager cet article
Repost0

commentaires