Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 08:56

Ce soir c’est le premier concert pour l’ouverture du Festival de Traverse.

Jacobson et les Naughty Brothers assurent pour la première partie. Vainqueur du festival de Traverse 2014, ils reviennent pour un concert plein.

Toujours aussi nombreux sur scène, le style est plus " simple ", moins " théâtral" que la présentation du tremplin il y a un an.

Gil Lasserre, auteur compositeur interprète donc ses textes et ses musiques, de la soul chantée en anglais. Un premier album doit sortir en janvier 2016.


Jacobson : Chant, Guitare
Natacha Eleame : Choeurs
BB Danger : Choeurs
Jérémi Tomczyk : Batterie
Eric Despres : Basse
Ludo Aulnette : Guitare
Romuald Boutelier : Claviers
Romain Alary : Saxophone
Geoffroy de Schuyter : Trombone

Festival de Traverse, Jon Cleary
Festival de Traverse, Jon ClearyFestival de Traverse, Jon Cleary
Festival de Traverse, Jon Cleary

Le plateau suivant est pour la tête d’affiche Jon Cleary & les Monsters Gentlemen.

Le piano est installé face au public, devant. Le bassiste Cornell Williams et le batteur Jamisson Ross sont légèrement en arrière. La salle est pleine et le public connaisseur attend avec impatience l’entrée de Jon Cleary.

Né en Angleterre, il s’est fait et a adopté la Nouvelle Orleans. Il pense que la ville a donnée le rythme et l’harmonie à toutes les musiques des USA.

Ils viennent avec un nouvel album » Go Go Juice « où la vedette reste toujours la musique du bayou. Mélange de tradition et de modernité, interprété avec générosité, il charmera un public conquis d’avance qui en veut toujours plus. Ses yeux pétillants de malice et son grand sourire transmettent la joie de jouer et de faire plaisir aux spectateurs. Même si son français laisse à désirer, ses doigts filent avec bonheur sur les touches de ses claviers.

Une très belle soirée d’ouverture….

Festival de Traverse, Jon ClearyFestival de Traverse, Jon Cleary
Festival de Traverse, Jon Cleary
Festival de Traverse, Jon ClearyFestival de Traverse, Jon Cleary

Partager cet article

Repost0

commentaires