Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 08:35

le théatre des arts nous offre  plusieurs représentations du célèbre opéra de Mozart, du 12 au 23 mai .
Toutes les soirées affichent complet , malgré une programmation sur un Week end prolongé .




Le 23 mars 1773, l'architecte François Gueroult, présente une demande pour construire un théâtre sur l'emplacement de la 'Petite Boucherie'. Le 29 juin 1776, la nouvelle salle de spectacle est inaugurée. Le théâtre de Rouen était un vaste et bel édifice enfoui dans un énorme pâté de maisons. Il contenait normalement 1.868 places ; mais certains jours extraordinaires, on réussissait à y faire entrer jusqu'à 2.000 spectateurs. Jusqu'au 18 novembre 1793, la salle conserva sa dénomination de théâtre de Rouen. Le 25 avril 1876, quelques instants avant le commencement de la représentation (on devait jouer Hamlet, d'Ambroise Thomas), un jet de gaz communiqua le feu sur le devant de la scène, et un incendie se déclara qui, faisant de nombreuses victimes, détruisit de fond en comble la vieille salle du théâtre des Arts, presque exactement, coïncidence bizarre, un siècle, jour pour jour, après son ouverture. Dès le 5 mai suivant, le Conseil municipal décida d'une reconstruction et, le 18 août, il organisait un concours pour édifier le nouveau théâtre des Arts sur l'emplacement de l'ancien, en l'agrandissant. Aucun des projets, n'ayant séduit le Conseil, ce fut celui remis hors concours par M. Sauvageot, architecte de la Ville, qui fut adopté par le Conseil le 16 février 1877. Le 30 septembre 1882, la nouvelle salle était inaugurée. Le nouveau théâtre des Arts, forme un rectangle compris entre les quatre mêmes rues que l'ancien. La salle contient 1600 places environ. Le dimanche 9 juin 1940 le premier obus tomba rue des Charrettes et le feu gagna le théâtre. La scène, la réserve des décors, les appartements, les escaliers et loges étaient anéantis. Le feu avait rendu inutilisable toute la machinerie. En mai 1944 les bombardements visant les ponts voisins achevèrent, durant la 'semaine rouge' la ruine du théâtre des Arts. En 1945-46 on décida de le démolir complètement. Le Théâtre des Arts actuel est le troisième du nom. Les travaux débutés en 1953, et il a été inauguré le 11 décembre 1962. Aujourd' hui le Théâtre accueille une programmation diverse : danse, musique classique et contemporaine, théâtre, ainsi que différents opéras.


En 2006, après dix mois de rénovation, l'Opéra de Rouen-Haute-Normandie retrouve la scène du Théâtre des Arts de Rouen, une scène rénovée. La voix est à l'honneur avec dix-huit spectacles qui lui sont consacrés dont six productions lyriques : Madama Butterfly de Puccini en octobre et le Vaisseau fantôme de Wagner en février.

A quand la rénovation de la salle , avec des fauteuils enfin confortables !!!!

Donc hier , soirée opéra, pour changer du rock, du blues .
Pas de photos non plus.

Le rideau s'ouvre, juste à l'heure.
La décor est dénudé, fait de grands panneaux blancs qui se déplacent sur des rails invisibles .
Sur le plateau, un grand lit blanc héberge Donna Anna .
Don Giovani a voulu abuser d'elle, sous l'oeil observateur de Leporello, le valet . Les cris de Donna Anna vont alerté le Commandeur, qui provoquera en duel l'agresseur de sa fille.
Don Giovanni l'éliminera d'un coup de couteau dans le flanc .

En découvrant le cadavre, Donna Anna et son fiancé, Don Ottavio, jurent de se venger.


Don Giovanni et son valet quittent les lieux sans remord. Le séducteur a déjà "flairé" une odeur de femme . C'est Donna Elvira, qui recherche l'homme qui lui a promis le mariage au seul but de la compromettre .
Elle est amoureuse, lui non .
A quelques pas de là , Zelvira et Masetto fêtent leurs noces. Don Giovanni entreprend de séduire la jeune mariée .............
D'aventures en aventures, de conquêtes en conquêtes, Don Giovanni est haï par toutes ces femmes abusés et leurs maris ou fiancés . La vengeance s'organise , l'heure du chatiment arrive.
Il partira englouti dans les flammes de l'enfer .












Mozart
Don Giovanni (Don Juan)


Opéra en deux actes, livret de Lorenzo Da Ponte.

Direction : Guido-Johannes Rumstadt
Mise en scène : Laurent Laffargue
Don Giovanni : Henk Neven
Leporello : Shadi Torbey
Donna Anna : Nicoleta Ardelean
Donna Elvira : Daria Masiero
Don Ottavio : Jérôme Billy
Le commandeur : Vincent Billier
Zerlina : Anna Kasyan
Masetto : Vincent Deliau
Chœur et Orchestre de l’Opéra de Rouen Haute-Normandie



Partager cet article

Repost0

commentaires