Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 13:24

Juste une apparition pour cette reprise du blues de mars.

La première partie , ce fut Asa.

Donc sortie vers 22h 40 du Trianon Transatlantique, je m'arrête en route à la Traverse pour Robert Gordon .

 

280px-Robert_Gordon-2.jpg Robert-Gordon-rg.jpg

 

 

Ce soir, c'est une soirée complétement rock, et même rockabilly .

Le public est très au fait des artistes de la soirée.

Tatouages, bananes (au masculin et au féminin ) , verre de bière à la main.

Ils dansent , ils fredonnent ...ils accompagnent l'artiste qui lui, vient de fêter sas 60 ans et même un peu plus maintenant .

 

10gu1xs0.jpg  cn-rockabilly4.jpg

 

Robert Gordon est un chanteur américain né le 29 mars 1947 dont les genres musicaux vont du rock 'n' roll, country et rockabilly. Il participe au renouveau du Rockabilly dans les années 1970 en reprenant des adaptations des œuvres de Billy Lee Riley, Eddie Cochran, Gene Vincent, Sanford Clark, Jack Scott, Elvis Presley, Bill Haley, Conway Twitty. Il se présente aux côtés d'autres artiste comme les Stray Cats, mais n'arrive pas à s'imposer face à cette vague qui a assuré la fortune de ses successeurs.

Ex-chanteur du groupe punk et rock 'n' roll new-yorkais Tuff Darts (premier album, Sire en 1978 sans lui) signe d'abord pour le label de Blondie, Private Stock, il est aussi produit par Richard Gottehrer qui lui présente Link Wray Ils réaliseront ensemble les deux premiers 30 cm de Gordon, accompagné par les WildCATS, puis partiront en tournée. Robert Gordon est un inconditionnel du rock'n'roll et choisi soigneusement ses reprises. Il développe un jeu de scène qui est proche des chanteurs de rockabilly des fifties. Il engage en 1978 le frère d'Elliott Murphy, Matthew comme manager. En pleine vague Punk, Robert Gordon s'allie avec Link Wray en remettant au goût du jour le rockabilly grâce à des adaptations des œuvres de Billy Lee Riley, Eddie Cochran, Gene Vincent, Sanford Clark, Jack Scott, Elvis Presley, Bill Haley, Conway Twitty, etc. Il adopte le style cheveux gominés et banane. Dans les années quatre vingt, il écume les clubs et les salles aux quatre coins de la planète qui lui permettront de se faire une certaine renommée auprès des amateurs de rockabilly et de rock'n'roll.

Sa carrière avec Link Wray (créateur de Rumble en 1958, s'accommode mal et ne correspond pas avec le style Rockabilly dont il se sépare. Il est remplacé par Chris Spedding un guitariste britannique. En 1978 il produit l'album Fresh Fish Special où figure une composition de Bruce Springsteen Fire accompagné au piano par ce dernier. En novembre 1979, il enregistre à New York une composition de Johnny Burnette, Rock Billy Boogie qui rencontre un succès en Europe en compagnie des Wildcat. Les critiques sont généralement élogieux. L'album suivant sortie en 1980 Bad Boy sera un échec.

En 1982, il participe dans le film The Loveless aux côtés de Willem Dafoe.

 

Je ne resterai pas longtemps, le son est tellement fort que mes oreilles me font malgré les bouchons, et du coup, je n'apprécie pas du tout la musique ,

 

 

 
robert_gordon_7674.jpg
robert_gordon_7665.jpg
Partager cet article
Repost0

commentaires