Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 17:26
Bob Brozman en première partie
 
    Ce zinzin mérite le détour car ses shows relèvent plus de Tex Avery que du cours d'éthno-musicologie, "son auto-parodie n'ayant d'égale que sa dextérité diabolique"(Frank Tenaille, le Nouvel Observateur).
 
Je ne suis pas fou, je suis free.
Magnifique dicton pour démarrer cette première partie de concert .
Bob Brozman, américain né à New York est  agé de 57 ans .Il voudrait bien être plus jeune , mais depuis qu'il a pris de l'âge, sa voix est enfin une voix grave, masculine .Comme quoi il y a du bon à vieillir .
Notre bluesman est seul sur scène. Pas tout à fait seul tout de même.
Il a avec lui toute une collection de diverses guitares, dobros....
Elles ne sont pas reliées à un cable mais juste placées devant un petit micro. Et il en changera à chaque morceaux .
Notre américain aime la musique, il pense que l'homme jouait de la musique avant de savoir écrire .IL pioche son inspiration dans les sons de tous ces pays qu'il a croisé .Il nous racontera toute sa vie dans un français autididacte et quasi parfait .Il se permet même de nous faire pas mal  de jeu de mots, de nous faire rire , de se porter en autodérision.
Il osera aussi comparer les rythmes des stars de la pop américaine à une marche allemande.Deux temps .Une , deux ,une ...
Lui , il aime les rythmes à trois temps, comme les rythmes chaud de l'île de la réunion, de Hawaï.
Une deux trois, une deux trois .............
De toute façon, il est heureux .Heureux de jouer , de composer, heureux en amour .
Il a une jolie femme, bien galbée ,intelligente, qui parle encore mieux français que lui.
Que peux- t- elle lui trouver, lui qui a 57 ans , une barbiche , des lunettes rondes ...On se le demande bien .
Elle doit aimer rire ....
Un peu de musique ici
 




 
 
 
bob_brozman_3157.jpg
bob_brozman_3133.jpg
 
 
Chicago Blues Festival
 
Grana Louise (chant )
Big James (trombone, chant)
Vino Louden (guitare, chant),
Michael Wheeler (guitare, chant),
 Melvin Smith (basse),
Pooky Styx (batterie ) 
Le rendez vous annuel du Festival de Traverse revient pour sa 42 ème édition.
C'est une machinerie bien rodée, comme tous les ans .
Nos trois musiciens avancent en premier sur scène , mais contrairement aux habitudes  du Chicago Blues Festival, ils annoncent d'emblée l'entrée de Grana Louise, la chanteuse .
De longs cheveux blonds décolorés sur une peau bien noire, des sourcils eux aussi bien noirs et des lèvres marquées d'un rouge voyant , Grana Louise nous fait une arrivée dansante de son popotin qu'elle remue sans complexe .
Cette chanteuse et compositeur de renom a fait ses début dans le gospel avant de venir au blues .Elle sera accompagnée de musiciens de choix .
Elle nous interprétera 3 morceaux avant de repartir derrière les coulisses  et laisser la place à Vino Louden au chant et à la guitare et à Melvin Smith à la basse . Mais elle reviendra .
Le guitariste est une vieille connaissance de Grana Louise, il a été son directeur musical pendant de longues années . Ils nous interprèteront une bonne dizaine de morceaux puis annonceront l'arrivée d'un autre musicien.
C'est un instrument qui est peu représenté sur les scènes du blues que tient Big James Montgomery . Il se montre avec son  long thrombone .
Grana Louise remontera sur les planches et tous ensemble, ils finiront cette soirée musicale.
 
 
    
     
42chicagobluesfestival_3177.jpg
 42chicagobluesfestival_3281.jpg
 42chicagobluesfestival_3295.jpg
 42chicagobluesfestival_3385.jpg
Partager cet article
Repost0

commentaires