Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 21:00
 
 
 
lull.jpg
 
    Lull ("un moment de calme" en français), est le side-projet solo de Florian Pessin, chanteur des très bons Settled in Motion. Un petit projet parallèle que le Grenoblois mène tranquillement depuis l'automne 2006 et quelques concerts, via lequel celui-ci peut explorer une autre facette de sa musique, plus folk, pop mais toute aussi indie. Courant 2007, en marge de ses activités au sein de Settled in Motion et notamment la prod du mini-album No drama, no heroes, Florian trouve le temps d'enregistrer quelques morceaux composant le bien nommé First releases, premier essai discographique du projet Lull, qui débarque dans notre boîte aux lettres un beau matin d'hiver.
 
 
 
 
 
Il est tout seul avec sa guitare scène 2.
Il démarre la journée de dimanche .
beauregard20011_lull_3848.jpg
     
 
 
 
 
anna-calvi.jpg
 
En seulement quelques apparitions scéniques et un single en 2010 (Jezebel, une reprise d’un classique américain des années 50, qui fut notamment interprété par Edith Piaf en son temps), la londonienne est devenue la chouchoute de toute la presse musicale indépendante, qui la définit comme un mix de PJ Harvey et de Patti Smith
  
Elle a sorti son 1 er album en janvier 2011.
Agée de 28 ans , Calvi déclare avoir grandi dans un environnement propice à la musique. Son père l'a initié très tôt au rock de Jimi Hendrix, au blues de Captain Beefheart et aussi à la voix féminine de Nina Simone. La chanteuse cite aujourd'hui parmi ses influences les compositeurs de musique classique, Ravel et Debussy, et le compositeur de musique de films, Ennio Morricone. Calvi évoque aussi Patti Smith lors de ses interviews.
Après avoir été brièvement la chanteuse et guitariste du trio londonien Cheap Hotel entre 2006 et 2008, Calvi se présente désormais sous son seul nom.
 
 
anna-calvi-cd.jpg
01. Rider To The Sea
 
02. No More Words
 
03. Desire
 
04. Suzanne and I
 
05. First We Kiss
 
06. The Devil
 
07. Blackout
 
08. I’ll Be Your Man
 
09. Morning Light
 
10. Love Won’t Be Leaving
   
 
 

 Scène 1

 La jolie blonde bouclée s'est déchainée.

Le rythme n'avait d'égal que la concentration des musiciens et

l'évasion de la belle Anna dans sa musique .

 

beauregard20011_anna_calvi_3091.jpg
 
 
 
Eels (Electron energy loss spectroscopy)

eels_002105_1_MainPicture.jpg
 

Eels est un groupe de rock expérimental de Los Angeles (États-Unis) fondé en 1995 par le chanteur Mark Oliver Everett, auteur, compositeur, interprète et multi instrumentiste ayant déjà enregistré deux albums solo sous le pseudonyme de « E » précédemment à la formation du groupe.
 
Everett choisit les musiciens qui l'entourent en fonction des besoins du moment, le seul point fixe étant Jonathan « Butch » Norton à la batterie. La première incarnation de Eels est en outre composée de Tommy Walters à la basse. Le succès international est immédiat dès la sortie du premier album, Beautiful Freak, en 1996, dont la pochette représente une fillette aux yeux démesurément écarquillés.
 
 
     
 
Discographie
  • 1996 Beautiful Freak
  • 1998 Electro-Shock Blues
  • 2000 Daisies Of The Galaxy
  • 2001 Souljacker
  • 2003 Shootenanny!
  • 2005 Blinking Lights and Other Revelations
  • 2009 Hombre Lobo
 
 
  
 

  Un certain nombre de festivaliers  ont attendu leur passage depuis longtemps .

Tous vétus de gilets et pantalons noirs, chemises blanches , nos barbus se sont défoncés .

Les cuivres les ont rejoint et c'est au son d'une Marseilleise revue et corrigée que le public s'est enflammé.

 

  1. Intro Play Video
    (La Marseillaise)
  2. That's Not Really Funny Play Video
  3. Flyswatter Play Video
  4. Prizefighter Play Video
  5. My Beloved Monster Play Video
  6. Fresh Feeling Play Video
  7. Tremendous Dynamite Play Video
  8. Love of the Loveless Play Video
  9. Fresh Blood Play Video
  10. Saturday Morning Play Video
  11. That Look You Give That Guy Play Video
  12. Hot Fun in the Summertime Play Video
    (Sly & The Family Stone cover)
  13. Everybody Loves Knuckles! Play Video
  14. Novocaine for the Soul Play Video
  15. Souljacker, Part I Play Video
  16. I Like Birds Play Video
  17. Losing Streak Play Video
  18. Looking Up
beauregard20011_eels_3210.jpg
 
 
 
 
  Ils sont un groupe de rock anglais originaire de Brighton. Ils ont vendu des milliers d'exemplaires de leur dernier cd.,
Inside In, Inside out .
C'était, il y a déjà pas mak de temps.
 
 
Formé par Luke Pritchard (chant/guitare),
 Hugh Harris (guitare),
Paul Garred (batterie) et
Max Rafferty (guitare basse),
le groupe restera le même jusqu'au début de Rafferty en 2008. Il sera alors remplacé par Dan Logan, puis Peter Denton qui intègrera le groupe en Octobre 2008. Début 2010, Luke Pritchard a annoncé le débart de Paul Garred, du à un problème nerveux au bras.

Leur prochain album , Junk of the Heart   sortira le 12 septembre 2011.
 
      
 
 
  knooks  
Junk of the Heart
 
 
01. Junk of the Heart (Happy)
02. How’d You Like That
03. Rosie
04. Taking Pictures Of You
05. Killing Me
06. Fuck The World Off
07. Time Above The Earth
08. Runaway
09. Is It Me
10. Petulia
11. Eskimo Kiss
12. Mr. Nice Guy
 
beauregard20011_the_kooks_3307.jpg

 

Ils ne faiblissent pas non plus .

J'avais eu l'occasion de les voir sur un autre festival ily a 2 ans et si leur fougue n'a pas pris une ride , j' ai trouvé une certaine maturité à leur prestation.

Ils attirent toujours autant la jeunesse féminine qui n'hésite pas à se tatouer de leur nom sur les bres, le décolté....beauregard20011_the_kooks_3919.jpg

Keziah Jones
 
Tout le monde connaît désormais l’histoire de KEZIAH JONES qui, découvert dans le métro parisien au début des années 90, accéda en 1993 au succès et à la reconnaissance planétaire avec le single Rhythm is love.
 
  
   Il mêle le blues, la soul et le funk pour créer un style propre : le blufunk.
 
Largement influencé par la personnalité politique et morale du musicien nigérian Fela, par le jeu de Jimi Hendrix et de Prince, il signe en 1993 le disque-manifeste Blufunk Is A Fact, un mélange de funk et de blues acoustique porté par le succès planétaire du single Rhythm is love. Le relatif échec commercial d'African Space Craft (1995), dans lequel il évoque les problèmes de l'artiste africain contemporain, et de Liquid Sunshine (1999) l'éloignent des feux de la rampe, jusqu'en 2003, année durant laquelle la publication de Black Orpheus lui permet de retrouver la faveur des médias. Il prépare en 2007 un nouvel album, Nigerian Wood, sorti le 1er septembre 2008 et inauguré par une série de concerts "surprises" dans les stations du métro parisien.
En 2008, il enregistre la chanson One du groupe rockU2 disponible sur l'album In The Name Of Love : Africa Celebrates U2, sorti en avril 2008.
Il s'est produit à quatre reprises dans le métro de Paris dans le cadre de l'opération Destination musique organisée par la RATP les 1er (Miromesnil), 3 (Olympiades), 4 (Montparnasse — Bienvenüe) et 6 septembre 2008 (Auber).
 
logo.jpg
 
Keziah Jones a de nombreux projets, notamment de créer un festival de musique Paris-Lagos et de se lancer davantage dans la pédagogie du Blufunk, style musical qu'il a créé et dont il voudrait transmettre les secrets aux jeunes générations.
Lagos au Nigeria et fils d'une grande famille de Lagos, il est d'abord pris en charge par son oncle travaillant dans la région de Constantine en Algérie, ensuite, ce sera le départ en Angleterre, où il commence à jouer du piano à l'âge de treize ans, avant d'adopter la guitare trois ans plus tard. C'est dans le métro parisien qu'il se fait remarquer par un directeur artistique de Delabel France en 1991.
 
 
     
 

  Retour en douceur pour Keziah Jones. 

 

En  tournée solo et acoustique qui lui permettra de se roder avant de passer aux choses sérieuses, vraissemblablement à l'automne. A noter que Keziah Jones peaufine aux dernières nouvelles la réalisation d'un nouvel opus (titre et date de sortie encore inconnus). "Keziah est actuellement en voyage entre Lagos, New York, Accra et Paris dans le processus de l'écriture et l'enregistrement de son prochain album", pouvait-on apprendre dans un communiqué publié ce printemps sur son site. Et de promettre monts et merveilles pour ce disque, qui succèdera à "Nigerian Wood" (2008): "cette production est la plus ambitieuse jamais réalisée à ce jour (par Keziah Jones) et elle basée sur une histoire intrigante et unique qu'il a écrite".

 

Ce dimanche , c'est dans un costume léger aux couleurs de lAfrique qu'il apparait .

Il est seul comme comme prévu pour les 2 ers morceaux . Un musicien, au djembé viendra le rejoindre .

beauregard20011_keziah_jones_4002.jpg
 
   
Zazie
  zazie_017_g.jpg
 
  
  
Le projet « 7 
 
En 2010, Zazie revient avec un tout nouveau projet. Pour son septième album, 7 (porté par le single Avant l'amour), elle propose de sortir EP (ou mini-albums), comportant chacun 7 chansons axées sur un thème particulier, associé à l’un des jours de la semaine. La sortie de cet opus se fait en plusieurs étapes : un premier CD de 14 titres est tout d’abord disponible en téléchargement légal le 13 septembre, puis en format physique la semaine suivante. Le lundi 27 septembre, les internautes peuvent se procurer les 7 titres du premier EP (Lundi, ma quête), le mardi de la semaine suivante l’EP vidéo Mardi, en images... et ainsi de suite jusqu’au dimanche 14 novembre. Un coffret contenant l’intégralité des 49 titres sort dans les bacs le 29 novembre.
S’ensuivra une nouvelle tournée à travers la France, lors de laquelle elle jouera du 11 mai au 21 mai 2011 à l’Olympia de Paris.
 
 
7 jours, 7 thématiques, 7 titres par jour.
1 single, 1 album, 7 EP, et 1 intégrale.. 49 titres!
 
- Avant l’amour, premier extrait, sortie digitale ce lundi 7 juin (issu de L’EP Ma quête)
- Za7ie, l’album, une sélection de titres issus des 7 EP thématiques: sortie digitale le 13 septembre,
sortie physique le 20 septembre
- Sorties digitales EPs:
Lundi, « Ma quête » – EP digital 7 titres, sortie le lundi 27 septembre
Mardi, « En images » – EP digital 7 titres, sortie le mardi 5 octobre
Mercredi, « Les enfants » – EP digital 7 titres, sortie le mercredi 13 octobre
Jeudi, « Recyclage » – EP digital 7 titres, sortie le jeudi 21 octobre
Vendredi, « Collectif » – EP digital 7 titres, sortie le vendredi 29 octobre
Samedi, « On sort” – EP digital 7 titres, sortie le samedi 6 novembre
Dimanche, « Relaxation » – EP digital 7 titres, sortie le dimanche 14 novembre
- Za7ie, l’Intégrale 49 titres : sortie physique le 29 novembre
La musique se promène du lundi au dimanche et c’est très bien ainsi.
 
 
 
 
 
interdit_zazie.jpg
 beauregard20011_zazie_4040.jpg
 
 
     
 
 
Patrice
 patrice.jpg
Patrice, de son vrai nom Patrice Bart-Williams, est né le 9 juillet 1979 près de Cologne d'une mère allemande et d'un père écrivain activiste (Gaston Bart Williams) originaire de Sierra Leone. Le jour de sa naissance est également le jour du décès de son grand-père, ce qui lui vaudra le surnom de Babatunde, qui signifie Le retour du vieux. Son père décèdera pendant la jeunesse de Patrice.

Il vit son enfance bercée entre deux styles musicaux inspirés par ses parents: son père écoutait du blues, de la musique africaine de Fela Kuti et King Sunny Adé, le reggae de Max Romeo and The Upsetters ou Burning Spear, alors que sa mère écoutait du jazz, Billie Holiday, ou les chansons de Bob Dylan.

 
 

Il commence la musique dès l'âge de 12 ans, ses idoles sont Jimi Hendrix et Bob Marley. Petit, il s'enferme pendant des heures pour écouter Bob Marley, aujourd'hui, les références à cet artiste sont présentes dans les œuvres de Patrice. Il fait partie de plusieurs formations jusqu'à l'âge de 18 ans. Sous le nom de Babatunde, Patrice intervient au sein du Bantu Crew, collectif d'artistes africains rap et reggae, aux côtés du chanteur de reggae Don Abi, Ade (ex Weep Not Child) et du chanteur Amaechina.
 
C'est en 1999 que sa carrière décolle vraiment puisqu'il est invité à faire la première partie du concert de la chanteuse Lauryn Hill en Allemagne, peu de temps après avoir sorti son premier maxi Lions.
Une guitare acoustique, une basse, quelques percussions, et son incroyable présence suffisent à captiver. Incontournables, les références à Bob Marley, Wyclef Jean ou même Finley Quaye sont pourtant impropres à cerner le phénomène. La musique de Patrice est forcement marquée par le reggae mais ne s’y résume pas. Grâce à une production soignée, il parvient à jouer des codes du genre et repousser un peu plus loin ses fondamentaux. Arrangements jazz, quatuor à cordes, orgues 70’s et bruitages électro viennent tour à tour épauler sa voix éclatante. C’est elle qui donne le ton d’Ancient Spirit : un peu voilée, ses ruptures de rythmes impulsent l’énergie aux morceaux et créent l’émotion. Ses paroles révèlent une personnalité affirmée. Même s’il fustige la bêtise de Babylone et célèbre les femmes et l’amour, son discours refuse toute béatitude rasta.
Sa musique est empreinte de plusieurs styles musicaux, le reggae en premier lieu, il se fait plutôt roots et acoustique, agrémenté de soul, blues et hip-hop. Ce métissage musical mêlé à une voix singulière forgent un style reconnaissable. L'artiste est autant à l'aise sur un morceau acoustique que sur un morceau de reggae festif ou militant.
Ancient Spirit, qui s’est vendu à près de 30 000 exemplaires en France, faisait déjà sensation par sa diversité et son côté novateur. Pour ce premier album, Patrice a su s’entourer. La section cuivre des Skatalites, les Jamaïcains du Shashamani Band (qui accompagnent President Brown et Kulcha Knox), Judy Gordon (qui a travaillé avec les I–Three de Rita Marley) ou encore Rooke Yellow (batteur de Miriam Makeba) sont venus apporter leur touche sous la houlette de Matthias Arfmann. Du coup, Ancient Spirit reflète une certaine diversité tout en inventant un reggae vif et créatif. Ballades imparables («You Always You», «Love») ou dub premier choix («Fear Rules»), Patrice sait écrire de vraies chansons. Aussi à l’aise sur un ragga festif («Party») que pour un reggae militant («Murderer») ou une session acoustique («No Excuse»), il revisite ses classiques en leur insufflant un supplément d’âme et une bonne dose de légèreté.
Son fils Nile est né en 2005 de son union avec la chanteuse soul allemande Ayọ. Le quatrième album de Patrice porte d'ailleurs le nom de cet enfant.
S'ensuit une tournée. En 2006 sort Raw & Uncut, album live enregistré au Zénith de Paris le 17 décembre de la même année. Ce live sort également en DVD, comprenant une partie concert ainsi qu'un documentaire sur Patrice, sa tournée et son groupe.
Patrice sort son cinquième album studio en juin 2008, du nom de Free-Patri-Ation. Il enchaîne ensuite avec une tournée internationale de septembre 2008 à août 2009.
En décembre 2008, il remporte l'award du "Best Live Act" aux 1LIVE Krone 2008 de la radio allemande 1LIVE.
En studio dès la fin de sa tournée 2008/2009, il annonce dans une interview que son prochain album est sorti au printemps 2010. L'album se nomme One et est sorti finalement le 13 septembre. Le premier morceau révélé s'intitule "Nothing Better", interprété dans l'émission One Shot Not sur la chaine Arte. Le "One Tour 2010" débute en France et en Allemagne en octobre 2010, avec le groupe Patrice & The Supowers. Patrice accompagne les dates classiques de "blitzgigs", concerts acoustiques improvisés dans des bars, dans chaque ville de la tournée
patrice-one.jpg  
 

 

 

 

beauregard20011_patrice_3396.jpg 

 

 

Il a troqué son yoyo et son bermuda de l'espace presse pour une chemise vert fluo et une guitare .La casquette était déjà là dans l'après midi.

 

Il fait bouger le public , lui parle, l'invite à se lâcher. Sur scène avec lui, , Hillary Izrah Williams et Philip Soul Sewell font plus qu'accompagner le chanteur .  Il est séducteur, racolleur et son public adhère .

 

 

beauregard20011_patrice_3407.jpg

               

 

 

 

 
          3640parchive
            Archive est un groupe britannique de musique à l'effectif changeant, formé autour de Darius Keeler et Danny Griffiths. Son style musical est difficile à définir, le groupe empruntant des éléments aussi bien au rock qu'à l'électro et au trip hop.    
 
    
 Membres du groupe
Membres principaux :
  • Darius Keeler : claviers depuis 1994
  • Danny Griffiths : claviers, effets, samples, basse depuis 1994
  • Pollard Berrier : chant, guitare depuis 2005
  • David Penney : guitare, chant depuis 2004
  • Rosko John : rap de 1994 à 1996 et depuis 2008
Membres additionnels :
  • Maria Q : chant, choeurs depuis 2001
  • Steeve Harris: guitare depuis 2001
  • Steve Davis dit 'La Menace' : guitare basse
  • Steve Barnard dit 'Smiley' : batterie depuis 2001
  • Jonathan Noyce : guitare basse depuis 2007

Anciens membres

  • Roya Arab : chant sur Londinium (1994-1996)
  • Suzanne Wooder : chant sur Take My Head (1999-2001)
  • Matt Martin : batterie sur Take My Head (plus quelques autres apparitions sur les autres disques) (1999-2001)
  • Craig Walker : chant et guitare sur You All Look the Same to Me, Michel Vaillant, Unplugged et Noise (2001-2004)
  • Lee Pomeroy : basse (1999-2006)
Le style musical qu'emprunte Archive est né avec le trip hop sur les deux premiers albums. Désormais, le groupe propose une musique touchant au trip hop, mais en fusionnant l'électro au progressif, au rock et à l'ambient. Keeler et Griffiths viennent terminer la ligne musicale complexe d'Archive avec les synthétiseurs et les samples.
On peut faire le rapprochement avec Pink Floyd, dans l'esprit du moins. Cela vaut pour la longueur de certains morceaux (Waste, Again, Lights ou Finding it so hard, qui dépassent les neuf minutes), pour l'atmosphère (en particulier pour Again, à l'ambiance très proche de l'album Animals des Pink Floyd, ou le sonar de Seamless qui n'est pas sans rappeler celui du titre Echoes, qui clôt leur album Meddle) ainsi qu'un certain pessimisme dans les textes.
Si l'on se réfère à la vue générale du rock progressif (complexité musicale, éléments mélodiques, longues parties instrumentales, instruments inhabituels, etc.), la majorité des morceaux du groupe s'apparente à ce style. L'utilisation du terme « rock » donnant cependant une vision trop restreinte de leur genre musical, il serait plus exact de définir la musique d'Archive comme étant purement du progressif
 
 beauregard20011_archive_3471.jpg

beauregard20011_archive_3557.jpg Magnifique jeux de scène pour Archive où les lumières sont à un seule un vrai show .

 

Des claviers et une batterie. C'est la base  des sonorités d'Archive.

 

  Griffiths et Keeler de chaque côté de la scène, comme deux chefs d'orchestres. Leurs compositions mettent tour à tour en avant les cordes et les voix, toutes très puissantes et parfois incantatoires. Le rap de Rosko John apporte une touche différente, lui qui est de retour à Archive depuis deux ans après une longue absence. Sur scène, le mot collectif prend tout son sens. Les relais se prenennt comme par magie. Personne ne se détache et chacun apporte sa pierre à l'édifice musical. Sur scène, l'éclairage ajoute encore à la symphonie électro et trip-hop. Il en est ainsi depuis Londinium en 1996. Le public de Beauregard ne s'y est pas trompé. Le son de Bristol est fidèle à sa réputation. Fans absolus, Paul Langeois et Patrick Simon, organisateurs du festival, doivent être fiers de leur coup.

 
Air Guitar : la finale

                    

 

  les candidats et l' animateur

 

beauregard20011_airguitar_final_3616.jpg

  le jury et l'animateur

 

  beauregard20011 airguitar final 3613

 les candidats

 

 

beauregard20011_airguitar_final_3425.jpg

 

 beauregard20011_airguitar_final_3623.jpgbeauregard20011_airguitar_final_3311.jpgbeauregard20011 airguitar final 3372

beauregard20011_airguitar_final_3652.jpg          beauregard20011_airguitar_final_4169.jpgbeauregard20011_airguitar_final_4159.jpg

la gagnante est Eva .

beauregard20011_airguitar_final_3695.jpg

 

 

 

 

 

 

The Ting Tings
(écouter en chinois)
ting-tings.jpg
2008 avait été une année exceptionnelle pour le duo britannique The Ting Tings. Avec leur premier album We Started Nothing, ils ont su se hisser au top des palmarès musicaux avec plusieurs extraits tels que That’s not my name, We Walk et Shut up and let me go (qui apparaît dans les publicités d’Apple en avril 2008).
 
 
 Le succès est au rendez-vous et les attentes sont très élevées face au prochain album.
 Jay-Z s’occupera par ailleurs de leur carrière aux États-Unis. Le duo a décidé de signer avec le label de ce dernier, Roc Nation pour la sortie de leur deuxième album. Cet album devait s’intituleré  Kunst qui signifie art en allemand. Voici donc un deuxième extrait, We’re not the same qui a été également utilisé pour la promotion de la fragance Loud de Tommy Hilfiger.
 
 
beauregard20011_tingtings_3756.jpg

Il est minuit passé, le public est encore là en masse pour le duo.

Et les pieds ne peuvent pas rester en place devant l'énergie deployée par la chanteuse .

Elle a promis de tous nous faire danser .

 

Avec une partie du programme

  1. Great DJ Play Video
  2. Fruit Machine Play Video
  3. Shut Up And Let Me Go Play Video
  4. We Walk Play Video
  5. That's Not My Name Play Video
Partager cet article
Repost0

commentaires

E

toutes les photos des concerts sont sur mon site http://eveball.free.fr/festival_beauregard_2011.html A l'année prochaine .


Répondre
P

Bonjour!
Merci pour cet article, j'étais moi-même au festival beauregard. Avez-vous d'autres photos du concert de Patrice et Keziah Jones, du public, etc?
Bonne journée,
Pauline


Répondre