Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 18:00

Le Trio Zéphyr

est constitué de trois jeunes femmes, musiciennes et chanteuses : Marion Diaques (l’alto, voix mezzo soprano), Delphine Chomel (violon, voix alto), et Claire Menguy (violoncelle, voix soprano).
Formé en 2000 à Montpellier, le trio explore depuis des paysages musicaux toujours renouvelés. De formation classique, les trois compositrices-interprètes mélangent les genres : musique classique, chants populaires, musique du monde, musique répétitive… Elles composent leur morceaux à trois, autour de l’idée d’une d’entre elles, et font, comme elles le disent elles-mêmes, « communier » les différentes cultures musicales dont elles se sentent héritières.
Les chants de Trio Zéphyr n’ont pas de paroles, ce sont des suites de sons, un langage imaginaire en quelque sorte. Ainsi, la musique n’est pas occultée par la signification des mots. Le son des instruments et le son des voix, considérées comme des instruments à part entière, sont au même plan, c’est un trio à six voix.

Complainte pour instruments à cordes et percussions (Steve Shehan présent pour cette soirée ) écrite, interpètée par trois jeunes filles pour une musique qui pourrait être classique , mais aussi inspirée des pays de l'est ou aussi des mondes arabes . Les paroles en soit n'ont pas d'interêt, la voix est une sonorité qui s'ajoutent aux cordes et aux percussions .
L'ensemble est magnifique. Les doigts et les archers courent le long des cordes, les balais frappent le djembé ou le tambour, ou les cymbales. Parfois, un coup violent ramène sur terre , nous faisant quitter ce monde imaginaire.
 
c'est trop vite fini.A la sortie, quelques enfants s'exclament "Que c'est beau ".
 


trio_zephir_4717.jpg
 trio_zephir_8084.jpg
trio_zephir_8089.jpg

Electrik Gem
 
Changement de plateau et les voilà.
14 sur scène , plein d'instruments partout sous la direction musicale de Gregory Dargent .

A force de parcourir la Méditerranée et de s’imprégner de ses cultures, Grégory Dargent (joueur de oud et guitariste, compositeur et arrangeur des Cavaliers de l’Aurès pour Houria Aïchi et L’Hijâz’Car) et les musiciens du collectif l’Assoce pikante ont décidé d’en redessiner les contours.

L’Electrik Gem (Grand Ensemble de la Méditerranée) créé donc Radiopolis, centre névralgique de cette mare nostrum, métropole dont les rues résonnent de centaines de radios diffusant en permanence des airs gitans macédoniens, des chœurs balkaniques, du rock’n roll, des transes sahariennes ou encore des improvisations contemporaines.

Guitares saturées hurlantes, plaintes acoustiques d’un improbable ensemble traditionnel, batterie et percussions explosives et rageuses, choeur aux voix sensuelles et sauvages, l’ensemble est, à l’image des métropoles méditerranéennes mêlant crasse et beauté, impressionnisme musical, évocateur de paysages urbains en friche ou en devenir.
Awena Burgess : vocals
Christine Clément : vocals, sample
Jeanne Barbieri : vocals
Grégory Dargent : electric guitar, direction
Frédéric Guérin : drums
Vincent Posty : electric bass
Nicolas Beck : tarhu
Yves Béraud : accordion, vocals
Lior Blindermann : oud, vocals
Dimitar Gougov : gadulka
Etienne Gruel : percussions (derbouka, rek, daf & cajon)
Fabien Guyot : percussions (zarb, bendir, rek)
Jean Lucas : trombone, tuba
Jean-Louis Marchand : clarinet & bass clarinet

Quelques mots revenaient sans cesse dans ma tête en écoutant cette formation particulière.
Capharnaüm,
Tintamarre
Chaos 
Mais chaque pièce a une histoire 
Comme celle interprétée  par  notre joueur de Oud , interprétant en turc une pièce de vie à Istambul.Imaginez une grande place entourée d'immeubles , sur lesquelles s'ouvrent 400 fenètres .De chacune de ces fenètres sort le son d'une radio différente ...
Une autre pièce reprendra un poème écrit par Pierre Paolo Passolini..
Et puis , pour élargir le tour de la méditerrnnée, il y a l'Ethiopie et sa tradition musicale .
Le tout accompagné par les voix puissantes de trois femmes choristes  , placées en haut de la scène  .



electrik_gem_4752.jpgelectrik_gem_4740.jpg
electrik_gem_4745.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires