Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 09:30

Ils avaient rendez vous depuis longtemps dans la petite salle du théâtre des chalands et ce soir ils ont fait salle comble.

Le directeur a du mal à installer tout ce monde hors des escaliers. Sécurité oblige , tous assis dans des fauteuils.

Le rideau ne se lève pas, il n'y en a pas, mais les lumières s'éteignent et un moteur de voiture rugit dans un nuage de fumée , et même de fumigène épais .

Les ombres des musiciens entrent sur scène, une par une, les manches de guitare s'envolent dans ce brouillard dense .

Ils sont tous à leur place et la musique démarre.

Ils chantent leur dernier cd, le onzième . L'an demain.

Je ne connais pas particulièrement leur répertoire, mais d'emblée la voix de Christian Olivier remplit la salle.

Guitares, sax, violoncelle, batterie, thrombone à coulisse, clavier , c'est une débacle d'instruments qui ne laisse aucun vide. Les morceaux s'enchainent, le public chante, frappe dans les mains , l'accordéon arrive , le violon le rejoint.

L'ambiance est très chaleureuse.

L'appel à Jeanne Moreau est lancé Emma est là , la leçon d'anglais fait rire tout le monde et comble , lorsque le chanteur se défoule sur une tôle ondulée avec une grosse chaine.Les coups pleuvent dans un grand tintamare.

 

 

 
 

 

 

 

Ce sera une soirée de découverte , avec des fidèles du groupe, qui piaffait d'impatience avant l'ouverture de la salle.

Il y aura 3 rappels et par seulement pour un morceau ,mais pour 3/4 heures de musique, de chant , de vrai spectacle.

S'ils repassent pas trop loin ,j'y retourne .

Un beau final avec Ginette.

 

 

  La mer ça n's'invente pas
et nous on crève à rester là
et le funambule beau qu'il est
marchant sur son fil

 

L'illustration de la pochette est une photo du chanteur Christian Olivier.

23 ans de carrière, 11 albums et des centaines de concerts, mais le premier pour moi .

 

 On retrouve le bassiste Antoine Pozzo di Borgo , le batteur Eric Delbouys, le trombone Pierre Gauthé qui signe les arrangements de cordes sur l'an demain, pas à pas, marteau piqueur ou encore le violoncelle d'Anne Gaëlle Bisquay .

 

Critique de music actu

S'ouvrant sur le morceau éponyme "L'An demain", le disque instaure d'entrée une ambiance grave magnifiée par des cordes et une instrumentation minimaliste. "Fulgurance" ne laisse pas le temps de souffler et porte les stigmates d'un monde à l'abandon avec ses guitares électriques énervées. Têtes Raides est assurément un groupe rock sous ses airs d'ambassadeur d'une scène française réaliste. Le ska "Angata", l'étourdissant "J'm'en fous" ou encore "So Free", chanté en anglais, sont là pour le prouver. Le groupe s'offre même le luxe d'inviter Jeanne Moreau sur le touchant "Emma". Têtes Raides arrive à capter avec justesse et poésie l'essence de cet "an demain", pas toujours rose mais néanmoins porteur d'espoir.


Tetes-Raides-l-an-demain-welovemusic.jpg

1 · L'An demain
2 · Fulgurance
3 · Emma
4 · Angata
5 · Marteau-piqueur
6 · J'm'en fous
7 · Météo
8 · Gérard
9 · So Free
10 · Pas à pas
11 · Olé
12 · Maquis
13 · Je voudraisl'an demain

 

 

 

 

 

 

 

tetes_raides_5665.jpg

tetes_raides_5596.jpg

tetes_raides_5579.jpg


Partager cet article

Repost0

commentaires