Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 11:00

Mais avant The Do , il y a eu   Nadeah.

Nadeah est une jeune australienne , née à Melbourne.

Elle a monté un groupe qui se nomme The Lovegods. Elle participe à un projet de reprises des Beatles .Elle chantera sur la chanson " Happyness is a warm Gun ".

Ensuite, elle rentrera dans le groupe "Nouvelle Vague ", à la place de Phoebe Killdeer.

Elle sera sur le cd 3 de Nouvelle Vague.

 

Son 1 er album solo est en cours d'enregistrement et devrait sortir début mai.

En attendant , elle chante (en autre ) Odile.

Olivia de The Do reprend sa chanson.

Aujourd'hui, à Rouen, elle assuré la 1 ère partie de The Do avec brio.

Elle a le gout de la scène et surement aussi du théâtre.

Elle se présente dans une toute petite robe volantée sexy qu'elle fait ondulé sur ses hanches .

Elle nous parle souvent, en français .Aujourd'hui, il n'y aura pas le batteur du groupe, la place est réduite , The Do est gourmand .



nadeah.jpg

 

 

 
 

 

 
 
 
 
   
 
 
The Dø  
 
   
 
Olivia Merilahti et Dan Levy se sont rencontrés en 2005 pour la composition de la musique du film L'Empire des loups. Ils composent leur première œuvre commune sous le nom de The Dø quelques mois plus tard : un EP de 3 titres incluant The Bridge is Broken, pour le spectacle de danse contemporaine Scène d’amour du chorégraphe finlandais Juha-Pekka Marsalo. Ils continueront régulièrement à travailler pour le cinéma (musique de The Passenger primée au Festival Premiers Plans d'Angers et celui d'Aubagne, de Camping sauvage, puis de Darling), la danse (Prologue, Perle et Cinderella de Juha-Pekka Marsalo et des lectures de poèmes de Carolyn Carlson) et le théâtre (Laure de Colette Peignot).

Le nom du groupe est formé des initiales des prénoms ( Dan et Olivia ) de ses deux membres mais renvoie aussi à la note do.  Il est écrit avec un o barré et parfois (comme sur la pochette de leur album, sur leurs t-shirts etc.) avec une note de musique, une noire, en guise de « D ». Le o barré peut laisser penser aussi à l'origine de la chanteuse, mais à tort car cette lettre n'existe pas en finnois.

La page myspace du groupe est ouverte début 2007. Les quatre premières chansons mises en ligne (The Bridge is Broken, At Last, On My Shoulders et Playground Hustle) créent rapidement un buzz et les amènent à jouer leur premier concert au Nouveau Casino à Paris le 20 février. Ils réalisent ensuite une série de concerts à guichets fermés à la Flèche d'Or et dans plusieurs salles de la région parisienne pour finalement ouvrir l'édition 2007 des Transmusicales de Rennes.

Ils ont entre temps signé chez Cinq7, label fraichement fondé par Wagram Music, et le titre On My Shoulders est utilisé dans une publicité pour les cahiers Oxford.

 

 

  Nouvel album , nouvelle tournée.

  Both Ways Open Jaws est sorti le 7 mars 2011

 
 

 


 

 

  Coqueluche deux ans durant de toutes les salles de concerts et festivals de France (voire de l'Europe entière... ), le duo franco-finlandais The Do revient début 2011 avec un nouvel album intitulé Both Ways Open Jaws, un disque que les fans du premier opus - A Mouthful - devraient apprécier même s'il est un peu moins accrocheur au premier abord... L'écriture d'Olivia Merilahti/Dan Levy et leur son pop 'n folk world avec arrangements aussi bohèmes que bricolos sont en effet immédiatement reconnaissables, mais le couple de musiciens a cherché à être original et à ne pas suivre à la lettre une formule toute faite... On pense à plusieurs options en découvrant les nouveaux morceaux : mini fanfare d'Europe de l'Est ? musiques tribales ? bande son idéale pour une aurore boréale ? hip hop jazz des ages farouches ? Björk du 21ème siècle ? Les mâchoires grandes ouvertes - Both Ways Open Jaws donc -, Olivia et Dan semblent avoir croqué à pleines dents dans la liberté que leur a apporté leur foudroyant succès. Sachant pertinemment que leur future musique serait écoutée avec attention, ils en ont profité pour expérimenter avec tous leurs instruments (en évitant souvent la guitare électrique), en se servant de mystérieuses machines à faire des bidouillages et autres ustensiles de cuisine. Sans chercher à façonner des tubes calqués sur On My Shoulder, The Do donne ainsi une suite bienvenue à son opus inaugural. De l'irrésistible ballade inaugurale Dust It Off (où comment provoquer beaucoup d'émotions avec juste une voix, un orgue et quelques beats électroniques) au final spectral, Moon Mermaids, en passant par les futurs hits de pop joliment folkloriques et Lo-Fi Bohemian Dances, Gonna Be Sick !, Too Insistent, Slippery Slope, The Calendar et Smash Them All (Night Visitors), The Do réitère l'exploit de son premier opus... C'est à dire arriver à être dans l'air du temps tout en incorporant des sons bizarres et décalés dans son shaker musical, rester très accessible la plupart du temps, mais sans sombrer dans la drague éhontée du grand public.

 


 
the-do.jpg  

 

 

 
 

 

    motssons_TheDo_MarianneMaric.jpg
   Ce soir , à rouen, la salle est bien remplie.

Le groupe est déjà passé il y a 3 ans, ils en gardent un excellent souvenir.

Ils chantent surtout leur dernier Cd mais On my Shoulders reviendra dès le 5 ème morceau sous les applaudissements du public.

Impression bizarre que ces nouveaux  titres.

Parfois même crispant , c'est une musique décalée qui dérange, mais aussi parfois sait séduire.

La voix d'Olivia gravit et descend les arpèges .Dan l'accompagne.

Les percussions sont exceptionnelles .

Il y a une multitude d'instruments , percussion, vibration , guitares,violons , instruments divers à vent . Et pour animer tous ces instrumets, il y a plein de musiciens bien entendu .Tous morceaux sont différents. Le jeu de scène est magnifique, la lumière au top.

J'ai quitté la salle , pas trop imprégnée de cette musique si particulière.

Il faudra que je réécoute ce CD , et surement que je finirai par apprécier tous ces sons . 


 

 

Pas de photo ce soir .



Partager cet article
Repost0

commentaires