Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 21:04

Année exceptionnelle puisque c'est le 20 ème anniversaire de la salle .

Marc Présente la saison qui commence et amorce quelques espoirs non encore signé pour le printemps .Les fidèles sont là, la salle s'est vite remplie pour écouter Tommy Castro et les Painkillers .

En première partie, ce sera

Alex Massmédia

et ses musiciens .

Le vainqueur du 10ème tremplin est particulièrement ému de revenir sur la scène de la Traverse .

Cà démarre doucement , avec un duo basse batterie, dans l'obscurité .Les lumières s'allument , le guitariste arrive suivi de peu par Alex .

Il a assuré les premières parties de Maceo Parker, Lucky Peterson ou encore Keziah Jones. C'est d'ailleurs avec Stephan Castri le guitariste de K Jones qu'il a enregistré son EP , succédant à un premier album, l'Ange Bleu, enregistré en 2005.

Alex Miabouna au chant

Ulrich Tong à la guitare

Regis Therese à la basse

Come Huveline à la batterie

Il intéprète ses compositions , inspirées de l'histoire du blues dans l'ancienne Amérique . J'aurai même droit à un petit concert privé à la sortie de la soirée, hommage à Piaf, Nina Simone et d'autres encore .

A très bientôt .

Ouverture du Festival de traverse :Tommy Castro et les Painkillers
Ouverture du Festival de traverse :Tommy Castro et les Painkillers
Ouverture du Festival de traverse :Tommy Castro et les Painkillers

Tommy Castro et les Painkillers

Randy McDonald à la basse, James Pace aux claviers et David Tucker à la batterie

Né et élevé à San Jose , en Californie , Tommy a exprimé son intérêt à apprendre à jouer de la guitare à l'âge de dix ans . Jeune ,Castro a d'abord été inspiré par des gens comme Eric Clapton, Mike Bloomfield et Elvin Bishop . Plus tard , voulant savoir qui sont leurs influences , Tommy est fasciné avec le jeu de guitare de BB , Buddy Guy, Muddy Waters , Elmore James et Freddie King , ainsi que les style vocal de Ray Charles , Otis Redding, Wilson Pickett et James Brown .

Tommy Castro et son groupe ont commencé à jouer leur mélange original de blues, soul et rock près de San Francisco à l’orée des années 90. Ils reviennent après la sortie d’un album groovy dont les titres renforceront encore leur attraction scénique.

Ils arrivent après un changement de plateau suffisamment long pour permettre à David Caroll et son compère de rendre l'hommage prévu à Woody Guthrie.

Ils partent très fort et les amateurs reconnaissent des morceaux comme

Soul Shaker

Right as Rain

Me and My Guitar

Take me off the Road

That all all i got

Greedy

Nasty Habits

Serves me right to suffer.

Ils passent du blues au rock, se déplace de doite à gauche , de part et d'autre de ce satanné micro posé en plein centre de la scène .

En 90 minutes de concert plus un rappel, les Painkillers et leur frontman nous feront ainsi passer du blues au rock et de la soul au rhythm’n’blues grâce à un répertoire où l’on reconnaîtra des morceaux comme « Soul Shaker », « Right As Rain » ou « Nasty Habits » mais aussi « Greedy » et « That’s All I Got », les deux titres réunis sur le récent 45 Tours en vinyle vert de Tommy Castro, et même de nouvelles pièces à découvrir sur le prochain effort de l’artiste qui paraitra au début de l’année prochaine ! Un clin d’œil fort sympathique à Buddy Guy au travers de son « Let Me Love You Baby » et Tommy Castro aura finalement fait le job de fort belle manière pour le plus grand plaisir d’un public partagé entre fans et néophytes. ‎

Ouverture du Festival de traverse :Tommy Castro et les Painkillers
Ouverture du Festival de traverse :Tommy Castro et les Painkillers
Ouverture du Festival de traverse :Tommy Castro et les Painkillers

Partager cet article

Repost 0

commentaires