Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2019 1 18 /11 /novembre /2019 19:59

Toujours dans le cadre de son ouverture vers l'extérieur, la Gare aux Musiques reçoit ce soir trois groupe normands.

ils présenterons simultanément une expo photos de Jeff Lescène.

 

The Jamwalkers fait l'ouverture devant une salle comble. Ils n'en sont pas à leur première représentation et c'est une excellente découverte. Très vite , le chanteur Fabien Guidi nous plonge dans son univers. Il aime la guitare et en possède déjà un certain nombre mais c'est avec une acoustique qu'il commence. Une grosse voix puissante, rocailleuse qui contraste avec la délicatesse des accords sur les cordes, un soutien sans faille de la rythmique. Ils changeront d'ambiance tantôt folk, tantôt rock mais aussi très blues. Une belle prestation et un EP disponible au bar pendant la première pause.

Fabien Guidi au chant et guitare

Julien Hubert à la batterie

Thibaut Parret à la basse.

 

le Off du Blues de Traverse

le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviersle Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviersle Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers

JARL & les Bastards

Les Normands eux, viennent d'Elbeuf.

"J’ai choisi le nom Jarl parce que c’est un titre de noblesse normand - comme un baron ou un comte, en fait un petit seigneur local propriétaire de sa ferme, qui vit presque en tribu. "

Cédric a commencé seul avec sa guitare et très vite ses potes sont venus le rejoindre. Ils sont maintenant quatre. C'est un répertoire qu'ils qualifient de folk, mais Johnny Cash est toujours là pour eux. Ils reprendront un de ses morceaux.Le groupe est jeune, ils ont eu ce soir l'occasion de faire leur premier concert sur une vraie scène.

 

le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviersle Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviersle Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers

C CGM & the Red Moon Orchestra

 

C'est toujours avec plaisir que l'on retrouve les C CGM et le Red Moon Orchestra. Habitués des scènes normandes, Claire surprend toujours avec sa voix puissante. Elle nous compte des histoires d'amour, de la vie. Nous aurons même une belle reprise de "Chocolate Jesus" de Tom Waits, reprise par Beth Hart.

Bref, les pros nous régalent. Un accompagnement sans faille avec

 

Claire Roignant : Chant
Florent Dion : Guitare, Choeurs
Clément Bernard : Guitares, Choeurs
Pierre Richer : Basse, Choeurs
Cédric Vincent : Batterie
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviersle Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
le Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviersle Off du Blues de Traverse à la Gare aux Musiques de Louviers
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 13:43


Il y a eu les Mountain Men, mais c’est un autre projet qui ramène Mat sur la scène, seul avec sa guitare. Le rendez-vous est donné à la médiathèque de Tourville la Rivière, petite commune proche de Cléon. L’ouverture du « Blues de Traverse » sur l’extérieur nous permet d’être invité à cette soirée musicale très intime. Il est 19 heures, il arrive, le sourire aux lèvres. L’ambiance est très détendue, l’humour sera de mise. Vite, il nous régale avec sa voix profonde. Créativité, puissance et poésie sont ses thèmes …

Il abordera le sujet de la mort à plusieurs reprises, mais avec un humour décalé provoquant sourires et rires dans la petite salle. C’est avec « Angel of Death » pour commencer, mais il y aura aussi une reprise de Georges Brassens, une des nombreuses chansons qu’il a écrites sur la mort. Un peu plus tard, il rendra hommage à Mattéo, un petit garçon leucémique. L’émotion est là. Et puis il y aura cette magnifique reprise de Ray Charles, « Georgia on my Mind ». Sa voix  colle parfaitement à ce célèbre morceau, un vrai régal.

Entre deux morceaux, il cause … Sexe, boissons, rencontres, lieux du bout du monde où il n’y a rien d’autre à faire que de chanter. Il nous fait rire. Le temps du dernier morceau arrive, on en veut encore et encore. Il revient … et nous présente son premier EP, « Freedom », disponible en téléchargement, puis un prochain album pour avril 2020. D’autres rendez-vous sont prévus à la Maroquinerie, à l’Elysée Montmartre. On se retrouvera tous autour d’un pot, le papotage va bon train …

Mister Mat à Tourville la Rivière
Mister Mat à Tourville la RivièreMister Mat à Tourville la Rivière
Mister Mat à Tourville la Rivière
Mister Mat à Tourville la Rivière
Mister Mat à Tourville la Rivière
Mister Mat à Tourville la Rivière
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 09:51

La programmation printanière de "Nuit du Blues" au Zénith de Caen a changé de saison. Le rendez vous est maintenant en automne. 

Cette année, nous sommes encore gâtés . Back-Stage et Jacques Picard nous ont concocté un programme au petit oignons

Zénith de Caen

Back-Stage

Jacques Picard

Robert Lenoir

Sue Foley

Chris Cain

Zicazic

Evelyne Balliner

 

Il est 20h00.

En ouverture, Robert Lenoir & Friends pour un set « Blues, Soul et Rock'n'Roll ».
 

Robert Lenoir, c'est un "vieux" routard des scènes normandes. La première rencontre avec les bas normands, c'était sur la scène du village du blues à Cahors en 2012, puis pour le 10 ème tremplin de "Blues de Traverse" également en 2012. Depuis, il poursuit sa route.

Au clavier et au chant, il impose un rythme soutenu au set. Chris Maillet et son sax vont apporter un plus incontestable aux morceaux choisis. A la batterie, ce sera Fab James et à la guitare Eric Michel,Thomas Planque à la basse.

Et si Robert Lenoir chante "I can get no", nous , nous sommes satisfait de l'avoir vu et entendu de nouveau sur cette vaste scène. Un bon moment, que le public appréciera. Ils reviendront même pour un morceau en rappel.

 

Nuit du Blues à Caen, 24ème édition
Nuit du Blues à Caen, 24ème éditionNuit du Blues à Caen, 24ème édition
Nuit du Blues à Caen, 24ème édition

Changement de plateau, il va être temps d'accueillir la canadienne Sue Foley.

Avec un line up réduit  basse et batterie, elle occupe le devant de la scène avec sa guitare rose.
The "Ice Queen" est il seulement le titre de son dernier album ???.

Déjà 16 albums, une belle carrière de guitariste chanteuse pour la canadienne. Elle a quitté Ontario pour le Texas, rejoignant Stevie Ray Vaughan et Billy Gibbons, qu'elle a invité sur son dernier album. Sa devise "je vais jouer aussi bien que n'importe quel mec" n'est pas une utopie. Elle va nous ravir avec ses solos de guitare et son sourire ravageur.

 

 

Nuit du Blues à Caen, 24ème édition
Nuit du Blues à Caen, 24ème éditionNuit du Blues à Caen, 24ème édition
Nuit du Blues à Caen, 24ème édition

 

Chris Cain

Guitariste de blues et de jazz de renommée internationale. En 1987, il a reçu quatre nominations aux Blues Music Award pour son premier album, Late Night City Blues, incluant Guitariste de l’année. Depuis les récompenses se sont enchainées.  En 2018, il est nommé Guitariste de l’année aux Blues Music Awards, meilleur artiste de blues aux Blues Blast Awards et meilleur album de blues contemporain de l’édition 2017.

Invité d’honneur de la Nuit du Blues de Caen, c’est une visite rare en France.

Chris Cain est entouré de ses musiciens habituels, originaires d’Italie, Luca Giordano à la guitare, Lorenzo Poliandri à la batterie, Walter Cerasani à la basse et Jan Korinec au piano.

Il est adepte de la famille King, BB King, Albert King et aussi de Ray Charles. Il nous fera une belle démonstration de sa dextérité à la guitare qu’il nomme « Suzy », prénom sonnant un peu comme celle de BB King « Lucy », ravissant un public qui en redemande. « Why sing the Blues », « You Know I love you » feront partie de ses interpretations.

Mais la guitare ne sera pas la seule mise à l’honneur ce soir. Il ira rejoindre Jan Korinec au  piano pour une reprise de Ray Charles « Sittin’ and Wonderin’ ».

Nuit du Blues à Caen, 24ème édition
Nuit du Blues à Caen, 24ème éditionNuit du Blues à Caen, 24ème édition
Nuit du Blues à Caen, 24ème édition
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2019 7 10 /11 /novembre /2019 12:23

C’est parti…

Comme tous les mois de novembre, le Blues de Traverse commence sa 27ème édition. Au fil des années, les évènements se sont étoffés, laissant une porte ouverte aux salles environnantes, proposant aux élèves de la commune de Cléon des activités musicales accompagnées par les musiciens qui participent au festival, en ouvrant la porte des particuliers qui reçoivent aussi des musiciens chez eux.

Ce soir, c’est Traverse qui accueille le premier concert. Et c’est complet depuis longtemps.

 

La star de la soirée, c’est Paul Personne. Le succès ne se dément pas, tant qu’il a fallu organiser une 2ème soirée dont les dernières places ont été soldées hier soir.

Mais avant de revenir sur Paul Personne, il y a eu un autre bluesman.

 

Fabrice Falandry chante le blues en français, racontant ses expériences de vie en français. Il est seul avec sa Lap-steel hawaïenne qui a une longue histoire avec lui. Sa weissenborn nous emmène en voyage. Fabrice Falandry, c’est aussi un admirateur de Jacques Brel. Il a adapté « Je suis un soir d’été » en son honneur, pour le remercier de l’inspiration que le chanteur belge lui donne dans l’écriture de ses textes. L’ensemble peut aussi s’écouter sur son EP 5 titres, « le Gout de l’Effort ». Ce fut une belle découverte, tout en finesse, délicatesse, avec une envie d’y revenir.

 

 

 

Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"

Une petite pause technique pour affiner l’installation du plateau et c’est une ovation avant même son apparition sur la scène. Son line up a envoyé les premières notes. Paul Personne arrive en terrain conquis, devant un public tout ouïe. Il les remercie d’être là, comme à chaque visite, d’être fidèle. Il nous présente ses nouveaux musiciens, nous promettant de bons moments avec eux.

Funambule (Ou tentative de survie en milieu hostile) est sa dernière création. Mais il ne va pas se limiter à ce dernier. Il nous emmènera au fil des années sur son blues électrique, déclenchant applaudissements incessants. Le temps passe très vite en sa compagnie, l’ambiance est chaleureuse, on ne s’en lasse pas.

 

Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Paul Personne ouvre le 27 ème "Blues de Traverse"
Partager cet article
Repost0
28 octobre 2019 1 28 /10 /octobre /2019 08:52

Ce soir, les décibels vont remplir la Traverse et la bière va accompagner les fans de Iron Maiden.

Pour la première partie, Syr Diara sera sur scène. Ils vont bien préparer l’ambiance pour le groupe mythique.

Le groupe est né en 2011 avec un premier album "Circus of Live". Aujourd'hui, ils ont un deuxième album "Voices". Dix morceaux, 49 minutes de heavy métal. Ils arrivent de l'est de la France, de Mulhouse

Christophe Brunner: Batterie
Guillaume Hesse: Chant / Basse
Michel Erhart: Guitares
Thomas Haessy: Guitares.

 

Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd


Coverslave, c’est le « Tribute Band », la référence pour les fans de Iron Maiden. Et cette année, Coverslave fête les 20 ans de concerts.

Pour cet événement anniversaire, Dennis Stratton rejoindra le groupe pour interpréter les morceaux de l’album légendaire. L'ex guitariste du groupe ayant enregistré le premier album a fait partie des premiers moments du célèbre groupe.

Le set dure plus de deux heures, les lumières sont reprises par Dave Beasley dit Dave Lights, l’ingénieur lumières des tournées de Iron Maiden pendant les années 80.

Chaque concert de cette tournée ouvrira avec les grands classiques de la Vierge de fer. ce sera aussi l'occasion d'entendre des morceaux qui ne sont plus joués depuis très longtemps.

 


Stéphane Graziani : Chant
Cédrick Saulnier : Guitare
Cyril Saulnier : Guitare
Jeff Monaco : Basse
Eric Martins-Guerra : Batterie

Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Coverslave, 20 ans après. Du très lourd
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 09:18

Une soirée mère fille, cela faisait longtemps mais pour aller voir un concert ensemble, celà date et ne se refuse pas. Nous avons donc rendez-vous le 13 octobre à Paris, au café de la Danse. C’est la première date de la nouvelle tournée d’Heather Nova « Pearl ».

Un dixième album du même nom, vingt six ans de chansons et une recette qui ne change pas. Il y a une queue impressionnante dans la rue, à se demander si tout ce monde va rentrer dans cette salle. C’est vrai qu’elle n’a qu’une seule date en France, à Paris comme à chacune de ses tournées. Elle arrive tout juste des Bermudes.

Elle sera précédée par Bobbie, une jeune blondinette qui aime sa guitare acoustique. Une jolie voix mais rien d’original. Les balades d’amour coulent doucement leur chemin.

Heather Nova au café de la Danse à Paris
Heather Nova au café de la Danse à Paris

Heather nova

 

 

 

 

Nous y sommes, les lumières baissent, les musiciens s’installent et elle arrive enfin. Le set démarre avec « See Yourself », puis « London Rain », Les fans sont tout ouÎe, fredonnent les paroles qu’ils connaissent par cœur. Les morceaux s’enchainent, mêlant les titres les plus anciens aux nouveaux. Elle finira par parler un peu, s’exprimant dans un français approximatif, l’anglais reprendra vite le dessus. Toujours beaucoup d’émotion dans ses chansons, elle ne quitte pas sa guitare acoustique. Elle a beaucoup « électrifié «  son accompagnement. Sa guitariste, Frida…. s’éclate, le bassiste violoncelliste aussi. Et, elle est amoureuse. "Vincent " est né en France et elle lui a écrit un tityre.

Heather Nova au café de la Danse à Paris
Heather Nova au café de la Danse à ParisHeather Nova au café de la Danse à Paris
Heather Nova au café de la Danse à Paris
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2019 5 11 /10 /octobre /2019 15:06

4 octobre, c'est l'ouverture de la nouvelle saison à la Traverse, pas encore le festival "Blues de Traverse", mais il arrivera très vite. Paul Moulènes nous présente ses invités à venir , bien entendu, comme à chaque fois, les soirées de Paul Personne sont sold out.

En attendant place aux musiciens de ce soir. 

Pour commencer , le MBB Crew. Groupe purement normand , ils viennent de sortir un tout nouvel album "Black Mirror". Production toute Normande, la pochette est réalisée par Charles Ducroux, peintre de la région.  Ils nous interpréterons bien sur ces nouveaux morceaux. Manu, à la guitare et au chant n'est pas très détendu sur ce début de set, il a un peu le trac. Mais la musique va gagner la partie, et ils vont très se lâcher dans un répertoire beaucoup plus rock que celui de leur premier album. 

Le set est super, le public en redemande. Mais la star de la soirée attend son tour . Nous retrouverons Manu et ses compères au bar, où les albums se vendent comme des petits pains.

Varela Montero Manuel : Guitare, chant
Bernard Clément : Guitariste
Lefèvre Wilfried : Basse
Mazurier Bertrand : Batterie

Erja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Erja Lyytinen et MBB Crew à la TraverseErja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Erja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse

 

Erja Lyytinen

La belle Finlandaise nommée meilleure guitariste 2017 aux European Blues Awards est la tête d’affiche de cette  soirée.

Pour elle, le blues est traditionnel et moderne. 

Le public est venu en nombre pour la découvrir.
D'emblée, il adhère à son sourire, à sa présentation en français, et surtout à  sa musique. Elle fait la part belle à ses compositions, mais aime plonger dans le répertoire de Carlos Santana avec qui elle a partagé la scène.

Pour cette tournée française, le set est orienté vers son dernier album "Another World".Huit titres pour un septième album, une belle carrière déjà.. Une musique finement au petrits oignons, avec des arrangements subtils, une voix sensuelle envoutante, une énergie communicative et de très très belles compositions.Un  jeu de guitare et une voix qui  envoute...

Nommée "Déesse finlandaise de la slide" par Blues Magazine, elle a enregistré dans des lieux variés à Helsinky, Londres, Memphis.  Elle mélange avec brio les sons rock, blues, jazz, soul mais l'ensemble sonne tout de même très rock.. Pour casser le rythme endiablé, une jolie balade " «Break My Heart Gently», une histoire de rupture...

Tatu Back à la basse

Ipe Laitinen à la batterie

Harri Taittonen keyboards

Erja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Erja Lyytinen et MBB Crew à la TraverseErja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Erja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Erja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Erja Lyytinen et MBB Crew à la Traverse
Partager cet article
Repost0
2 août 2019 5 02 /08 /août /2019 13:41

Rock & Girolles

 

Cèpes, girolles, trompettes de la mort…c’est leur quotidien. Mais aujourd’hui, ils arrêtent de gratter le cul de leurs casseroles et prennent la route pour gratter les cordes de leurs guitares. Cela fait déjà 10 ans que cela dure. Et ce n’est pas près de finir. Leur musique n’a pas le gout de trop cuit. Un peu rock, très blues ou très rock et un peu blues, tout dépend de leurs envies et de la sauce qu’ils préparent. Leurs modèles sont célèbres et ils n’hésitent pas à en reprendre les tubes, à leur sauce. Un cocktail musical de James Brown, The Rolling Stones, Stevie Wonder, Marvin Gaye et même Mickael Jackson, Buena Vista Social Club.

Behgam Kazemzadegan – voix / guitare
Julien Fraysse - guitare
Sebastien « Ran » Lemoine - basse
Antoine Robin – batterie

Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant

Lorenza – Hope2U

Artiste française engagée depuis plus de 20 ans avec la communauté Diné, les Indiens Navajo d’Amérique du Nord

Après un album enregistré en 2015 en Arizona avec l’artiste amérindien Keith Secola de la tribu Ojibwa, elle continue sa quête musicale avec son nouvel album appelé « Hope2U »

Colonisées, victimes de génocide, réduites au silence pendant des siècles, les tribus amérindiennes ont failli voir disparaître leurs histoires. La survivance de leurs danses, leurs chants, était, entre autres, passée par les liens que certains amérindiens avaient tissés avec d’anciens esclaves noirs des états du sud. L’influence du rythme du blues est aussi née de cette histoire.

Le concert est une compilation de chants basés sur un tempo unique esquissant le rythme des danses amérindiennes aux aspects spirituels et historiques. 

 

 

Discrètement accompagnée à la guitare, au tambour et au hochet, Lorenza interprète les traditions orales amérindiennes séculaires transmises par la communauté navajo d'Arizona. Respectueuse des chants sacrés navajo, elle a aussi créé son propre univers musical.
Elle invitera le public à chanter et à danser avec elle.

Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don BryantCahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant

Automatic City

Le dernier groupe du village du blues est là depuis un moment. Il faut du temps pour préparer tout le matériel qu’ils utilisent sur scène. C’est Francis Rateau qui les présentent, un de ces coups de cœur nous affirme t il .

Le nom du groupe est inspiré d’un des personnages du titre « Wang Dang Doodle » de Willie Dixon, Automatic Slim.

Ça évoque aussi le côté urbain du son, et les rythmiques répétitives.

 

Surprise, dès les premières notes, leur blues est différent, indéfinissable. Les percussions nous emplissent les oreilles. Les jambes s’agissent sous l’emprise du chant puissant et il ne suffit que de quelques minutes pour que la foule soit griser par ces sonorités inhabituelles. Les invités Navarro de Lorenza mènent la danse emmenant hommes, femmes et enfants comme si il s’agissait d’une danse rituelle.

Création, hommage aux anciens, ils se sont appropriés leur blues. Un son sorti de notre planète, allant loin dans l’univers.

 

Avec Eric Duperray au chant et à la guitare

Zaza Desiderio aux percussions

Raphael Vallade à la contre basse

Emmanuel Mercier au théremine, l’instrument que l’on ne touche pas et au stylophone.

Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don BryantCahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant

Curtis Salgado

Américain de Portland, chanteur, harmoniciste, récompensé à de nombreuses reprises, il est ce soir à Cahors. Trente ans de carrière, lui c’est la soul qui l’inspire. C’est donc avec aisance qu’il arrive sur la grande scène du Cahors Blues Festival. Il a joué avec de grands musiciens comme Robert Cray avec qui il avait monté un groupe, Muddy Waters, Albert Collins….

Mais ce soir, il est venu seul avec son harmonica, empruntant les musiciens qui l’accompagne. Il est accompagné par Anthony Stelmaszack, au chant par Julie Dumoulin et Laurence Le Baccon , Damien Cornelis aux claviers, Kris Jefferson à la basse, Tommy Schneller au sax ténor, Gary Winters à la trompette, Dieter Kuhlmann au trombone et Erwan Ruaud à la sono. Arnaud Fradin et Michelle David sont avec le public.

Tout tourne à la perfection. Cette dernière soirée du cru 2019 est encore d’une qualité exceptionnelle.

 

Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don BryantCahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant

Don Bryant

 

C’est lui qui va clore cette édition du Cahors Blues Festival.

À 75 ans, ce fringant interprète du patrimoine noir américain reconnaît volontiers avoir davantage évolué dans l’ombre de ses héros en tant que compositeur et parolier. Plus de 150 titres issus de « L’épopée des Musiques Noires » sont signés Don Bryant. Il est, par exemple, l’auteur du classique "I can’t stand the rain" immortalisé en 1973 par la chanteuse Ann Peebles, repris par TinaTurner.

Don Bryant écrivait la bande-son d’une époque mise en musique par les grandes figures d’alors, Al Green, Solomon Burke, Albert King, Etta James ou Otis Clay.

Témoin du mouvement des droits civiques au cœur des années 60, Don Bryant se fait aujourd’hui l’écho du quotidien parfois glorieux, souvent douloureux, de la communauté afro-américaine toujours confrontée aux dérives d’une administration embourbée dans ses contradictions. Il transmet un message d’amour et de tolérance. Puisse le public et les autres l’entendre.

Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don BryantCahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant

Voilà, cette nouvelle édition du Cahors Blues Festival touche à sa fin. Il est l’heure de se quitter et d’attendre la suite. Mais il est aussi l’heure de remercier tous les bénévoles, qui depuis des années rendent possible cette manifestation.

Bravo à tous pour tout le travail et le temps que vous donnez sans compter pour nous satisfaire.
A  l’année prochaine, j’en suis sure.

 

Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Cahors Blues Festival avec Curtis Salgado, Don Bryant
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 07:15

Mister Bo Weavil

 

En 1994, il a 22 ans et se lance en solo, en duo ou en trio dans les rues parisiennes. Il joue le blues des années 30-40 puis électrifie son répertoire. Des années plus tard, c’est l’époque du one man band, toujours d’actualité. Ces derniers temps, il ouvre pour Ben Harper, Betty Lavette, Sharon Stone, Camille, Robert Plan. De grands noms de la chanson qui le reconnaisse comme le meilleur… Il est aussi allé à Beale Street à l’international Blues Challenge de Memphis.

Avec sa guitare, son harmonica et son stromp box, il voyage sur les époques du blues. Il a ajouté quelques airs de la musique malienne, mêlant le blues , le folk et le funk.

Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David

Véronique Gayot

 

Le soleil ne baisse pas sur la place Charles de Gaulle de Cahors, il fait très chaud et le public cherche l’ombre. Mais Véronique Gayot est une agitatrice, et bien qu’elle arrive de  l’est de la France, elle ne cédera pas à la chaleur.

Son band est originaire de l’autre côté de la frontière, en Allemagne. Une rencontre avec Timo Gross, guitariste et producteur allemand lui permet et de mettre en musique les morceaux de « Wild Cat », titre qui colle parfaitement à sa voix éraillée.

Blues, rock, attention çà gratte dur.

Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David

Chris Bergson et Ellis Hooks

 

La grosse pomme nous a donnée de fabuleux musiciens, Chris Bergson est l’un d’eux. Toujours avec sa guitare, c’est accompagné de Ellis Hooks au chant qu’il se produit ce soir. Tous les deux sont adeptes du blues, du rock, de la soul, du folk, de la country. Ellis Hooks a appris le chant à l’église, puis a vadrouillé dans les rues des USA et de l’Europe.

Leur association permet de recréer un nouveau style de blues, mêlant le gospel que Ellis Hooks connait bien. En plus c’est un show man né, le spectacle est complet. Deux showmen, de la bonne musique, nous avons passé un excellent moment de talent, de modernité et de convivialité.

Une surprise a été annoncé par Robert Mauries. Cette surprise, c’est la venue non programmée de Fred Chapelier qui jouera quelques morceaux avec Chris Bergson.

Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David

Michelle David and the Gospel Session

 

Robert Mauries la voulait à tout prix dans sa programmation et il s’est donné les moyens de la faire venir. En pleine tournée internationale, il a été difficile de lui trouver une date qui colle. Mais la diva américaine est là ce soir. Elle et son band arrivent tard dans l’après midi, arrivant tout juste du sud de l’Espagne. Conséquences, pas de balance avant le concert…Mais le métier est là, tout va parfaitement se dérouler. Si elle est américaine, ses musiciens sont originaires des Pays Bas.

Grand, mince, élégant, c’est le guitariste qui ouvre. Dès les premières notes, l’ambiance est donnée, on va se régaler. Le reste des musiciens enchainent, encadrant l’entrée passée presque inaperçue de Michelle David. Plantureuse, généreuse, elle va vite nous emmener dans un tourbillon infernal. Elle n’est pas sans rappeler Sharon Stone…

Gospel, blues, elle va très vite enflammer le public.

« Une musique qui nourrit le cœur et apaise l’âme » sont les mots qu’elle utilise. Un son profond qui vient de la mémoire des populations noires, accompagné de brillants musiciens dont une belle section de cuivre, tout est en place pour « gospelliser » le public.

Tous en veulent encore, et elle reviendra, épuisée de sa prestation dansante devant un public séduit et heureux. Elle a réussi, son message , ses prières, ses doléances ont été entendu.

Avec Onno Smit à la guitare,

Toon Omen à la batterie

Paul Willemsen et les autres aux cuivres…

Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Cahors Blues Festival avec  Chris Bergson, Ellis Hooks et Michelle David
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2019 6 20 /07 /juillet /2019 09:00

Cet après midi, c'est la Toulouse Blues Society qui présente les habitués de la scène  blues de la ville rose

Pour commencer, ce seront les Juke Joints Band et leurs invités.

Nom qui n'est pas sans rappeler les juke points du Mississipi, lieux mythiques de rencontre des bluesmen, ces clubs que l'on peut encore trouver en s'aventurant dans les quartiers noirs des villes du delta comme le Po Monkey de Merigold ou le Red’s Lounge de Clarksdale. 

Autour des deux protagonistes de base, à savoir Ben Jacobacci (guitare) et Chris Papin (chant), il y a désormais Rosendo Frances à la batterie et son compère Michel Teulet à la basse. A l'ordre du jour, des reprises mais revisité, le tout avec la voix éraillée de Chris Papin. C'est un moment sympa avec eux, un voyage électrifié aux sources du delta du blues.

 

Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh ColtmanCahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman

Fred Cruveliers Band

Un trio bien assis dans le milieu du blues qui est arrivé en quart de finale à Memphis au International Blues Chalenge en 2019.

Leur blues flirte volontiers avec le Rythm'n'blues, la Soul et drague aussi le Rock et la Pop .

Un premier album « Get it done » est sorti et Avril 2014 , un deuxième « Live in So Blues » en Avril 2017 et un troisième album «To live another day » en décembre 2018 maintenant largement diffusés sur les antennes blues françaises ( Lazer Blues Train , Maxwell Street , District Blues , Radio 666 , Radio Blues Intense , Blues Station , Radio Eure du Blues...etc )

En quelques années, le Fred Cruveiller Blues Band est parvenu à s’imposer comme une valeur sûre de la scène blues française.

Pour cet après midi, ils nous présenteront une toute jeune recrue à la guitare et au chant. Un beau potentiel et encore du blues pour l’avenir.

 

Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh ColtmanCahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman

Malted Milk Soul Orchestra

Plus de 20 ans de carrière, des centaines de concerts 7 albums et toujours la même énergie à défendre la musique afro américaine y mêlant blues, soul et funk. Arnaud Fradin et son groupe Malted Milk sont de retour avec un nouvel album «  Love, Tears & Guns « .

C'est la première scène de ce nouveau spectacle. Les 20 ans de carrière qui se fêtent par un show survitaminé.

Il n'y aura pas moins de 15 musiciens sur les planches, le groupe habituel Malted Milk avec entre autre Igor Pichon à la basse et Maxime Genouel à la guitare. Aux sept musiciens habituels s'ajoutent une section de cordes et deux choristes.

Et comme ce n'était pas encore suffisant, Arnaud Fradin a invité Hugh Coltman à le rejoindre au chant.

Ce sera la fête de la musique à Cahors.

Mais abondance ne signifie pas travail bâclé, bien au contraire. Après la tournée de grande qualité avec Toni Green entre 2015 et 2017, celle ci s'annonce très différente et prometteuse. Toni Green est repartie à Memphis et le groupe a travaillé d'arrache pied a écrire de nouvelles compositions aux styles variés. Soul et Blues rencontrent Funk et Rock. Le résultat est brillant. Arnaud Fradin reprend le chant, faisant varier sa voix au gré des accords. 

Hugh Coltman, showman par excellence le rejoint assez vite sur la scène. Leur association est irrésistible.

"Ca groove ....ca fait du bien .....ca taquine l oreille ....bref c est du Malted Milk ! Encore et encore bravo !"

 

Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh ColtmanCahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh ColtmanCahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Cahors Blues Festival, Malted Milk Soul Orchestra feat Hugh Coltman
Partager cet article
Repost0