Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2019 3 06 /02 /février /2019 17:06
Delgres au Tangram_ Evreux

Rendez-vous est donné à 19 heures pour une conférence débat sur l’esclavage avec le soutien de Amnesty International et l'intervention de Katia Roux. Après un rappel des définitions et de l’histoire de l’esclavage, c’est au sujet des cas modernes, de notre époque que la discussion évolue.

Pascal Danaë, chanteur du groupe Delgres est très engagé dans la lutte contre l’esclavage. Il devait participer à cette conférence mais son emploi du temps ne lui a pas permis de nous rejoindre.

D’ailleurs, le nom du groupe est un hommage à Louis Delgres, colonel d’infanterie des forces armées de la Basse-Terre, abolitionniste, il est connu pour la proclamation anti-esclavagiste signée de son nom, datée du 10 mai 1802, haut fait de la résistance de la Guadeloupe aux troupes napoléoniennes.

 

Mais il est bientôt l’heure pour nous de retrouver le groupe sur scène.

Le groupe tourne sur son dernier album, » Lo Jodi » qui signifie « Mourir aujourd’hui ».

Ils sont en grande forme et dès le début, l’ambiance est là. Ils ne sont que trois mais le blues des caraïbes, Antilles et Louisiane délie les jambes avec des airs de musiques lointaines, au-delà de l’océan. Le rythme est donné par Baptiste Brondy à la batterie et aussi par un soubassouphone, énorme tuba instrument de la rue, des fanfares que porte Rafgee.

Pascal Danaë parle, explique. À l’occasion d’un voyage en Guadeloupe, il se retrouve avec à l’histoire de sa famille entre les mains. Il vient de recevoir la lettre d’affranchissement de son arrière-arrière-arrière-grand-mère, qui fut esclave, jusqu’à l’âge de 27 ans.

Chaque titre relance la lutte contre l’esclavage, le combat pour la liberté.

Pas de rage mais plein de questions comme dans « Mr Président ».

Misié pwézidan

Ou entélijan

Fo  ou espliké mwen sa ki ka pasé

Misié pwézidan

Séw ka gouvèwné

Fo espliké mwen pou ki rézon nou ka goumé

 

Nou la ka

goumé goumé goumé

Goumé goumé goumé woy

Lité lité lité

Lité lité lité

Il y a déjà une heure et demie que notre trio joue, ils saluent le public mais ce ne sera qu’un au revoir éphémère. Deux rappels plus tard, il est une heure de plus, notre groupe quitte définitivement les planches. On pourra très vite les retrouver au bar. Le public est séduit.

 

 

Delgres au Tangram_ Evreux
Delgres au Tangram_ EvreuxDelgres au Tangram_ Evreux
Delgres au Tangram_ Evreux
Delgres au Tangram_ Evreux
Delgres au Tangram_ Evreux

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2018 6 01 /12 /décembre /2018 10:41

Guy Verlinde est le bluesman des Belges, presque le seul.

20 ans de route comme musicien  et 10 ans avec son groupe à parcourir les planches de Belgique, Hollande , d’Allemagne, de France, d’Autriche, d’Espagne, de Suisse, de Slovaquie, et du Luxembourg. D'autres projets l'attendent avec sûrement des dates en solo.

En première partie de la soirée, çà va démarrer très fort. C'est la dernière date de sa tournée, et il est en grande forme.

En attendant, il va nous offrir non pas un concert mais un vrai show où la communication avec son public est exceptionnelle. Comme il dit, si la "musique ne donne pas d'émotion, c'est de la musique morte". Et c'est surement ce qui fait son succès.

Dès son plus jeune âge, il est piqué par le blues, il vient d'entendre une cassette de Muddy Watters, ce sera sa vie..Il est habité par cette musique. Il a adopté l'harmonica et la guitare pour l'accompagner.

Avec ses musiciens, ils vont nous faire un concert chargé d'émotions et de générosité. " Le blues n'est pas une musique triste mais symbole de partage" . 

" Énergie, émotion, talent et bonne humeur sont les ingrédients incontournables d’un concert de Guy Verlinde. Avec lui on passe un moment jouissif et formidable à coup sûr ! "

Une bonne adresse, il y a un club, bar à Gang le "9", musée du blues. Il a usé ses pantalons là bas....

Ils finiront le set sur une formidable version de "Ain't No Sunshine".

 Le public ne s'en lasse pas, il recommencera en les faisant chanter, eux aussi.


Guy Verlinde : Chant, guitare, harmonica
Stijn Bervoets : Guitare
Karl zosel : Basse
Benoit Maddens : Batterie

 

Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues FestivalQue du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival

49 ème Chicago Blues Festival avec Omar Coleman, Peaches Staten et Mike Wheeler.

C'est une tradition dans les festival de blues d'inviter le Chicago Blues Festival. Cette année, ce sont des artistes bien connus, dont au moins Mike Wheeler et sa guitare sont déjà venu à Traverse.

Tout est bien codifié, les musiciens commencent avec l'harmoniciste Omar Coleman qui sera le centre du groupe pour quelques morceaux. Le terrain est maintenant prêt et la diva du blues Peaches Staten peut entrer sur scène. Elle n'est pas économe de ses mouvements, elle danse, elle chante..et quelques morceaux plus tard, elle grattera son washboard. Elle s'éclipsera pour que Mike Wheeler puisse lui aussi donner de sa guitare. Avec brio.

C'est une association de grande qualité que nous offre ce Chicago Blues .Le public est présent, connaissant la qualité de ce rendez vous annuel.

 

 

Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues FestivalQue du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues FestivalQue du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival
Que du blues avec Guy Verlinde & the Mighty Gators et 49ème Chicago Blues Festival

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 13:05

Hot Slap

2018 = 54 concerts 

250 concerts en 5ans  et

un nouvel album sorti en mai 2018

Groupe local de la région rouanaise, Hot Slap assure une première partie qui va mettre le feu .

Ils sont venus avec leurs amis, blouson de cuir et  banane étaient de mise . Et ils vont faire du bruit...

Didier à la contrebasse n'en peut plus. L'excitation est à son comble et il danse avec et sur son instrument pourtant encombrant. Martin, lui reste coincé au micro. C'est le guitariste chanteur mais on sent bien qu'il ne demande qu'à suivre son acolyte. La soirée va être humide, la sueur va coulée ce soir.

Le rockabilly a encore de belles heures à vivre .

 

 

 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers

Dick Rivers

55 ans de carrière solo...

Une légende du rock français...fan d'Elvis Presley.

Les "Chats Sauvages" contre les "Chaussettes Noires", il y a de l'histoire et de la rivalité entre ces deux noms, ces deux groupes, ces deux têtes d'affiche des années 60, les années yéyé.

Depuis, c'est en solo que Dick Rivers a poursuivi sa carrière. Ce soir, il est à Cléon et c'est complet.

Un pas hésitant, il arrive sur scène sous un tollé d'applaudissements. Il arbore un magnifique sourire devant la salle comble. Et c'est tout de suite"Est ce que tu le sais" qui commence". "Twist à Saint Tropez", "C'est pas sérieux", " Proud Mary", les morceaux des début s'enchaînent . Entre deux morceaux, il parle, il raconte la vie de sa musique. Le public chante.

Une petite pause qui laisse le guitariste Robert Lavoie s'exprimer avec brio pendant deux morceaux et c'est le retour de Dick dans une nouvelle chemise brodée.

Il continue son tour avec des morceaux plus récents, ""Mauvaise fille", "Faire un pont", "T'est plus là", "Maman n'aime pas ma musique".....C'est bientôt la fin avant un petit retour et une belle ovation du public qui est toujours fidèle au rockeur.

 

Dick Rivers : Chant
Robert Lavoie : Guitare
Mathieu Gagné : Basse
Francis Fillion : Batterie
Henri Fortier : Clavier / Saxophone

 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers
 Rock 'n' roll à gogo ce soir à la Traverse, Hot Slap et Dick Rivers

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 16:19

Programmé par le festival "Chants d'Elles".

James pour Bruce James et Black pour Bella Black.

Crée en 2011 aux USA, à Austin, le duo a conquis les scènes européennes notamment en Belgique et aux Pays Bas. Ils sont à la Traverse ce soir pour la première fois.  Le duo qu’ils forment distille une musique gorgée de rythmes mixant R&B, rock, et hip-hop qu’ils définissent eux même comme de la “Guerrilla Soul”.

James Bruce active son piano , s'accompagne au chant avec entrain.​​​​​​​ Cà groove...

Quant à Bella Black , au chant, c'est une belle voix, mais il est difficile de ressentir de l'émotion devant ce visage figé où le sourire n'est pas de mise et la communication inexistante.

Ce n'est surement que partie remise, ils reviendront peut être, avec un brin de sympathie pour le public qui viendra les voir.

 

Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the SilverbacksSoirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the SilverbacksSoirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks

Shirley Davis et les Silverbacks.

C'est Sharon Stones qui l'a découverte et lui a offert de partager la scène. C'était en 2014.

Londonnienne, elle a ses racines en Jamaïque. Et avec ses musiciens, les Silverbacks, la fusion est parfaite. Une voix puissante, son truc, c'est la funk, l'afro soul.

Petit changement de plateau, les musiciens ouvrent la deuxième partie.

Lucas "Duplash donne le ton.

Et, toute petite, moulée dans sa tenue noire, elle entre. Provocante...

D'emblée, elle descend dans la fosse avec "Trouble & Trials"

Elle invite les hommes de la salle à danser, certains se reconnaîtrons, n'est pas Laurent, Jean Luc..

Elle, elle souris, elle rit, elle danse. "All aboutmusic", "Dilemma", "Kisses", "Wishes & Wants" ....pour continuer.

Plus tard les femmes monterons la rejoindre sur la scène .Elle n'arrête pas. Une petite pause, elle revient dans une autre tenue florale avec un head line également fleuri.

Elle recommence avec une énergie incroyable, son répertoire est sur les deux albums présentés en avant de la scène, elle nous rappellera qu'ils sont en vente...

Elle nous a offert un très bon moment de musique et le public en redemandera encore et encore.

" Une artiste de talent pour une Soul Music percutante, punchy et incroyablement authentique. "

Shirley Davis "Black Rose" : Chant

Jorge"Canario" Suarez à la batterie

Diego "Commandante" Miranda à la basse

Eduardo "Duduman"Martinez à la guitare

Lucas "Duplash" Dupla aux claviers

AaronPozon au saxophone

Javi" Martintxo" Martinez à la trompette

 

Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the SilverbacksSoirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the SilverbacksSoirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks
Soirée Soul à la Traverse avec James & Black et Shirley Davis & the Silverbacks

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 09:55

Eric Gales

Après le concert exceptionnel de juillet, c'est une nouvelle retrouvaille.

Guitariste hors pair, il est reconnu par des grands comme Joe Bonamassa, Carlos Santana.

En pleine forme, il arrive sur scène et d'emblée prend sa guitare. C'est toujours un plaisir que de l'entendre jouer, il est  à fond dans sa musique.  Mais quelque chose ne va pas en cette fin d'après midi.

Il jauge la salle qui est moyennement remplie et très vite va solliciter le public, surtout celui qui reste assis paisiblement dans les gradins. Il fera cet exercice plusieurs fois avant d'obtenir vraiment un résultat.

Dommage...  Il manquait juste un petit quelque chose qui le ferait décoller et inversement le public ne profite pas de tout ce que Eric Gales peut donner lorsque le public lui envoie de bonnes vibrations. 

 

 

Merci à Raphael pour ses vidéos

Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric GalesSoirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales

 

New Blues Generation - 5ème édition

avec Jamiah Rogers au chant et à la guitare - 21 ans

et Annika Chamber au chant- 31 ans

Michael Hensley (claviers),

Tony Rogers (basse )

Di'onte Skinner (batterie).

 

Musique traditionnelle des esclaves des plantations, le blues vit et vit même bien.

Ce soir, c'est le retour du blues à Cléon, le blues de Chicago porté par la toute nouvelle génération de musiciens .

Annika Chamber, jeune chanteuse, interprète et compositeur a un profil particulier. Bien sur, elle a chanté du gospel à l'église le dimanche, mais surtout, elle a séduit la hiérarchie militaire de son pays jusqu'à interpréter l'hymne américain pendant les campagnes de guerre de ces dernières années.

A la fin de es engagements avec l'armée, elle a continué.

Une voix puissante, de la bonne musique mélangeant le blues et soul la font monter dans les palmarès de blues. Sorti en 2014, son premier album « Making my Mark » a immédiatement propulsé Annika sur le devant de la scène avec une nomination aux BMA de Memphis dans la catégorie « meilleurs débuts ».

Pour cette tournée devenue incontournable, elle  accompagne  le jeune guitariste Jamiah Rogers et son groupe. Jeune mais pas novice. Il a enregistré son premier album à l'âge de 7 ans. Il en est au troisième . Ce dernier se nomme  "Blues Superman". Buddy Guy, qui l’a pris sous son aile l'aide à grandir encore.

C'est lui qui va ouvrir la soirée avant l'entrée de la diva. Les titres vont s'enchaîner très vite jusqu'à l'arrivée d'Annika Chambers.

La jeune chanteuse en impose, ce qui ne va pas laisser indifférent ces messieurs du public. Moulée dans une robe bleue, elle n'a pas froid aux yeux. Magnifique voix, puissante, elle interprète des morceaux comme 'I 'm a woman" .

Ils arriveront à laisser une petite place à l'excellent Michael Hensley au clavier.

Il est tard, la scène est déserte maintenant mais le public en veut encore. C'est Annika qui revient , encourageant le public à scander encore plus .C'est le blues qui gagne, ils sont tous là encore un peu. Nous les retrouverons vite dans le hall.

Il est tard, la scène est déserte maintenant mais le public en veut encore. C'est Annika qui revient , encourageant le public à scander encore plus .C'est le blues qui gagne, ils sont tous là encore un peu. Nous les retrouverons vite dans le hall.

 

 

 

 

Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric GalesSoirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric GalesSoirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales
Soirée Blues à la Traverse, New Blues Generation avec Jamiah Rogers et Annika Chambers - Eric Gales

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2018 4 22 /11 /novembre /2018 12:09

Soirée qui va débutée un peu en avance ce soir, avec la suite de la saga des guitares et guitaristes de Michel Gaudray. Lui même bassiste, guitariste et chanteur, il se passionne pour  le "British Blues" et s'intéresse aux origines de cette musique , de la naissance dans le delta du Mississippi  jusqu'à son extension à Chicago.

 

Ce soir, il met en avant les guitares héro et il y a beaucoup de monde à l'appel. Des noms qui viennent du blues bien sur mais aussi de la country et du jazz et du rock.  Toujours aussi passionné, il faudra lui  rappeler que la soirée n'est pas que pour lui.

Nous allons bientôt écouté un de ses guitare héro

Tommy Emmanuel

Clive Caroll

La Traverse

Zicazic

Evelyne Balliner

Clive Caroll

Notre guitariste anglais va adopter la chaise et ne la quittera pas de la soirée.

Un grand sourire, quelques mots et quelques histoires amusantes et ils nous fait partager son monde musical. 

Une dose de folk, un ajout de jazz, un supplément de celtique et nous finiront sur un long morceaux de 8 minutes en 5 actes, à tendance médiévale. C'est varié, on ne s'ennuie pas et en plus, il est sympathique.

Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse
Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la TraverseSoirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse
Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse

Petit changement de plateau et c'est maintenant notre guitare héro de la soirée qui arrive.

Il repousse la chaise de Clive Caroll, lui joue debout.

D'origine australienne, il a du faire le tour du monde plusieurs fois. Son succès ne se dément pas. Chek Atkins lui a même donné le titre de "guitariste certifié" .

 

Il est spécialiste  du finger-picking, technique  qui inclue tous les éléments d’un groupe : percussions, basse, guitare rythmique, soliste et chant en même temps, le tout sans pédale loop. Juste un homme et sa guitare. Tommy Emmanuel, c’est un univers musical à lui seul. Normalement plutôt réservé au blues ou à la country, Tommy Emmanuel l'utilise sur tout son répertoire. Comme dans son tout nouvel album, il nous interprétera un mix de morceaux Pop, Folk, Jazz, Blues, Boogie, Rock. Il reprendra un titre  des Beatles.   

Finalement la soirée passera très vite.

Après un faux départ, Clive Caroll, sa chaise et Tommy Emmanuel reprendront les guitares pour terminer en beauté.

 

Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse
Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la TraverseSoirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse
Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse
Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la TraverseSoirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse
Soirée Guitare avec les concert de Tommy Emmanuel et Clive Caroll  à la Traverse

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 09:28

Dans le cadre du 19 ème festival "Chants d'Elles" et la collaboration de la ville de Tourville la Rivière.

C'est une soirée toute en douceur qui nous est proposée.

Huit Nuits sur FB

Liz Cherhal

La Traverse

Zicazic

Evelyne Balliner

Huit Nuits

Ils ont ouverts la soirée.

Ils, ce sont Pierrick et Manon, le duo rouennais  qui va nous emmener sur les notes de la poésie.

Voix mêlées qui chantent sur les cordes de  la guitare de Pierrick et le violoncelle de Manon, tout est prétexte à nous faire quitter notre quotidien pour nous évader dans un monde irréel ..où seules les mouettes ont la parole..."La mer est loin ". Ils nous emmènent au bord des vagues, dans la grisaille ou dans la nuit de nulle part .

Le duo est passé à 3, Bertrand Geslin, à la batterie a rejoint le couple.

C'est une boulimie de culture, musique, cinéma, littérature, poésie qui les inspirent. Ils en extraient des textes, des accords.

Manon Basille : Chant - Textes - Violoncelle
Pierrick Le Bras : Chant - Textes - Guitare
Bertrand Geslin : Batterrie / Steel Drum

 

 

 

Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz CherhalSoirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal

C'est un concert, ou plutôt un spectacle en deux langues .

Liz Cherhal a travaillé de longs mois pour comprendre les besoins des sourds et malentendants et elle nous propose une soirée  bilingue avec la complicité de Cyrille Gerard aux signes et à la danse. Il n'est pas là dans un petit coin de la salle pour la traduction, non, il fait partie intégrante du spectacle, dansant en duo avec Liz ou en solo, jouant avec la lumière et les décors. 

Les chansons sont en grande partie issue de son dernier album l"Alliance". Liz écrit surtout les textes et Morvan Prat  le guitariste s'occupe de faire danser les notes. Les histoires sont celles de la vie de tous les jours avec ses bonheurs et ces déceptions. Elle les décrit avec sensibilité, humour

Il est difficile de décrire ce spectacle, parce ce que il n'y a pas que des chansons et de la musique mais aussi toute une mise en scène avec la danse, la lumière et les décors imaginée par Nery Catineau.

L'alliance est parfaite.

 

Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz CherhalSoirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz CherhalSoirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal
Soirée poétique à la Traverse- Huit Nuits et Liz Cherhal

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2018 7 18 /11 /novembre /2018 10:28

Alex Mirey  & The Invisibles

Souvent accompagné de "Little Chris", il a fait partie de différents groupes de blues de la région et même participer au Tremplin du Blues de Traverse avec Sugurcane et en solo. La victoire du tremplin lui a valu de faire la première partie de Johnny Winter l'année suivante.

Ce soir, il est seul et c'est nu pied qu'il s'installe devant son pédalier.

Quelques mots pour nous dire qu'il a un tout nouvel album, le deuxième "Fleshpots".

 

Il accorde sa guitare et c'est parti.

Les invisibles sont ses pieds qui jouent les percussions et la basse, ses mains qui font vibrer les cordes de sa guitare et sa bouche qui chante et parfois anime son harmonica.

Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018
Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018
Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018

Sarah McCoy

Elle a traversé les Etats Unis  de New York vers la Caroline du Sud puis la Californie pour rejoindre la Nouvelle Orléans, la ville où la musique est reine. Elle vient de poser ses valises à Paris.

Elle devait venir en mars mais des problèmes de santé l'ont obligé à annuler sa tournée. Elle débarque cet automne dans le cadre du festival "Chants d'Elles" dans la programmation du Blues de Traverse.

Explosive tant par sa voix aussi imposante que son physique c'est dès qu'elle effleure les touches de son piano que l'on sent toute sa puissance. Cette voix hors du commun, sa musique et ses chansons reflètent  sa vie tourmentée , une adolescence compliquée, la route, les galères et les voyages.

Elle a abandonné, du moins pour le moment, son registre très fantaisiste pour des compositions plus sobres, plus noires. Elle raconte ses souffrances amoureuses, amicales, de santé. Elle raconte encore la découverte de sa mère et la naissance d'une relation exceptionnelle avec elle. Entre deux éclats de rire et dégustation du Beaujolais nouveau, elle nous transmet des émotions intenses, profondes qui tiendront le public dans un silence religieux.

Mais la soirée est loin d'être triste, bien au contraire. Elle chante certes, mais elle cause. 

Elle se moque, elle parodie, elle rit et chante avec une voix qui lui vaut de penser aux plus célèbres, Janis Joplin, Billie Holiday.

Son prochain album est prêt, il sortira en janvier 2019.

Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018
Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018
Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018
Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018
Concerts, Sarah McCoy et Alex Mirey - Festival de Traverse 2018

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2018 5 16 /11 /novembre /2018 11:01

Zac Harmon - chant/guitare

Terry Harmonica Bean - chant/harmonica/guitare

Vasti Jackson - chant/guitare

Ils n'ont pas à démontrer leur talent. Ils sont de la même génération, de la même région du Mississipi et c'est sous l'impulsion de leur production Boumboum qu'ils ont monté une tournée éphémère. La mission qu'ils ont acceptée, c'est de faire vivre, découvrir le blues traditionnel . 

Le premier à entrer sur scène, c'est Vasti Jackson. Quelques morceaux plus tard, il sera rejoint par ses comparses, Terry Harmonica Bean et Zac Harmon. Le ton se réchauffe et c'est sans difficulté que notre trio nous emmène sur les bord du grand fleuve. Le public fredonne ses airs connus de tous les amateurs de blues.

Robben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la Traverse
Robben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la TraverseRobben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la Traverse
Robben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la Traverse

Robben Ford

 

Robben Ford

Une très longue carrière musicale de blues, de rock et de jazz, en solo ou en groupe. Il a accompagné des musiciens comme Miles Davis, George Harrison,  Joni Mitchell,  Bob Dylan. ...en autre.

Il reçoit quatre nominations aux Grammy et est nommé dans la liste des «100 plus grands guitaristes du 20e siècle" par le Musician Magazine. C'est maintenant en solo avec  Casey Wasner à la guitare, Ryan Madora à la basse et Derreck Phillips à la batterie qu'il tourne pour son dernier album "Purple House" qu'il nous proposera d'acquérir dès la fin du concert.Tournée européenne,  il y aura juste une dizaine de date en France.

Certains n'hésiterons pas faire plusieurs centaines de kilomètres pour voir et entendre leur fan.

Mon voisin de concert à même appelé son chat "Robben" en honneur au chanteur.

Après un temps d'attente assez long après le changement de plateau, la star du soir arrive enfin sur le plateau. Les consignes sont strictes. Pas de photos ni de film pendant le concert. Et même accréditée, il faudra poser le boitier sous la menace que notre vedette quitte la scène..

Bref, l'ambiance n'est pas vraiment détendue pour entrer dans le concert...

 

 

 

 

 

Robben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la Traverse
Robben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la TraverseRobben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la Traverse
Robben Ford et Acoustic Mississipi Summit Blues à la Traverse

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2018 3 14 /11 /novembre /2018 17:09

Sate

 

Google ne connait rien .On lui demande de chercher "Sate" , il y nous découvre une recette asiatique à base de cacahuettes...

Non, Sate est une chanteuse canadienne, alias Saidah Baba Talibah .

Bon, elle n'est pas encore vraiment connu outre atlantique. Elle a tout juste un album à son actif.

Mais, impossible de l'oublier lorsque l'on croise son chemin.

Elle a un look très personnel qui ne laisse pas indifférent.

Juste au corps noir  moulant , porté sur des collants filés,  des épaulettes noires brillantes et surtout une tignasse longue, blonde  collée sur son crâne rasé. Une tenue  qui reste très personnelle.

Son premier album, Redblack & Blue parle des femmes de sa vie, sa fille,  sa soeur, sa mère. Sa mère est  la chanteuse blues Salomey Bey (du groupe canadien de blues Andy and the Bey Sister ) atteinte de la maladie d' Alzheimer.

Sate est un mélange de Tina Turner pour la puissance de la voix, de Skunk Anansie pour le rock énergique.

Musique survitaminée, voix ultra puissante, rauque mais parfois mélodieuse comme dans le morceau "What did i do" qui démarre tout en douceur , monte tranquillement et se poursuit par un rock très punchy.

 

Elle marque son public et elle ne tardera pas à faire parler de l'autre côté de l'océan.

Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018

Ils avaient déjà environ vingt ans de scène.

 

C'est en 2015 qu'ils font leur première apparition à la Traverse.

C'était l'époque de "Propaganda".

 

Aujourd'hui, c'est "Frankenstein" qui arrive en Normandie.

Il y a  un bel hommage à Mohamed le boxeur avec "Ali".

 

A fleur de peau plus que jamais, Kémar accuse.

Il dénonce Dahech, Hollande, Macron et leur politique du Moyen Orient.

Il dénonce Donald Trump avec "What the Funk".

Il dénonce les attentats de Charlie Hebdo, du Bataclan.

Il dénonce l'inertie des politiques devant les vagues de populations migrantes qui quittent de force leur pays. La famine, la guerre les font partir .

"Ce n'est plus un choix, c'est une obligation".

 "Nomade" explique.

 

Et il y a encore de la matière....

Leur façon de faire passer leurs idées, c'est la musique, c'est le rock

qui porte toute cette provocation..

La rage reste intacte. C'est avec cette énergie que les No One emmènent le public qui suit, qui participe, qui partage les idées engagées de Kémar et des autres.

L'ambiance sera explosive avec un public déchaîné et un groupe enivré par ce public.

Ils donneront sans compter, la fusion a lieu.

Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018
Concerts de Sate et No One is Innocent _ la Traverse_ Novembre 2018

Partager cet article

Repost0