Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2019 3 24 /04 /avril /2019 19:40

Fondé à Béziers en 2010 par Jessyka Aké, Laurent Galichon, Serge Auzier, Denis Bourdié, ce groupe français a évolué .

Ma première rencontre avec les Red Beans remonte à leur premier tremplin au Cahors Blues Festival, en 2013 m'a rappelé Jessyka.
Depuis, le groupe s'est un peu modifié . Le line up s'est stabilisé depuis 4 ans et le virage vers le rock, voir hard rock se confirme au fil des mois. Ils préparent un prochain album qui devrait sortir en septembre. A suivre.

Ce soir, ils étaient tous très en forme. Dans sa tenue très "sensuelle", c'est Jessyka qui prend le micro et chante, avec un déhanchement impressionnant. Elle est encadrée par Laurent à la guitare, qui ne va pas tarder à partir loin dans ses cordes. Huit morceaux de leurs compositions s'enchainent à un rythme d'enfer...

Le public adhère sans réserve et pour cette fois, la salle est plutôt bien remplie

King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la TraverseKing King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la TraverseKing King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse

King King / Alan Nimmo

Rockeur, Bluesmen, ils arrivent de Glasgow.

Le nom du groupe lui a été inspiré par un album de The Red Devils, King King, faisant allusion à un bar du même nom à  Los Angeles, mais que l’hommage implicite rendu à des guitaristes comme B.B King ou Albert King  n’était pas non plus indifférent à ce choix.

Ils étaient programmés  il y a environ un an et demi, et des raisons de santé  ont fait annuler cette tournée. C'est en pleine forme que King King arrive sur la scène ce soir, attendu par un  public tenu en haleine depuis plusieurs mois.

C'est toujours dans son éternel kilt rouge que Alan Nimmo se présente et le moins que l'on puisse dire, c'est que  c'est problème de santé ne l'ont pas fait maigrir ...Il a quelques mots pour le public, dans un excellent français, mais l'anglais reprendra vite sa première place, il  commence son set.

Cà joue bien, çà joue fort très vite. 
Le rock domine, mettant le blues un peu en arrière.

 Ce quatuor enchaine des morceaux rapides comme " (She don't ) Gimme No Lovin ", "Long time Running ", "Broken", "Heed the warning". Un peu de répit avec la balade  "Find your way home". Le public s'est levé, participe , répond à Alan Nimmo. L'ambiance est bonne.

Encore une soirée réussie à la Traverse...qui se terminera encore tard. 

 

Alan Nimmo chant et guitare

Zander Greenshield à la basse

Wayne Proctor à la batterie

Jonny Dyke aux pianos

 

King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la TraverseKing King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la TraverseKing King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse
King King et Red Beans Peeper Sauce à la Traverse

Partager cet article

Repost0

commentaires